Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire2009Projets collectifs de rechercheTransformation et diffusion des a...

2009
Projets collectifs de recherche

Transformation et diffusion des anneaux en schiste du Pissot dans le Néolithique ancien de la moitié nord de la France : de l’affleurement aux habitats en passant par les occupations productrices de la Plaine de Sées/Alençon

Projet collectif de recherche (2009)
Responsable d’opération : Nicolas Fromont
Notice rédigée avec Cyril Marcigny, David Giazzon, Emmanuel Ghesquière, Éric Gaumé, François Charraud, Romaric Boquart, Caroline Hamon, Grégor Marchand et Yves Nevoux

Texte intégral

1Ce projet de recherche collectif et pluridisciplinaire a débuté en 2009 avec le concours des Drac de Basse-Normandie et des Pays de la Loire ainsi que de l’Inrap. Il se poursuivra en 2010 et sera finalisé par une publication monographique. Son but est d’étudier l’organisation des populations du « Villeneuve-Saint-Germain » à travers la chaîne opératoire de la transformation d’un matériau affleurant au sein de la Plaine de Sées/Alençon et mis à contribution pour réaliser un élément emblématique des premières populations agro-pastorales : l’anneau. Les contraintes naturelles et culturelles qui régissent cette production seront mises en évidence ainsi que les formes qu’elle a prise et l’évolution qu’elle a suivie. Comme cette production est exportée sur un large quart nord-ouest de la France, il est aussi possible d’appréhender les liens matériels mais aussi idéologiques tissés par différentes populations. Face à une demande très forte en anneaux, les populations de la Plaine de Sées/Alençon vont s’investir dans une intense activité d’extraction et de façonnage du schiste. Pour la première fois dans la moitié nord de la France une carrière de schiste, des habitats et de véritables sites producteurs actuellement les plus anciens ont été reconnus. Ils donnent la possibilité de réfléchir au statut des occupations néolithiques, à la spécialisation de ces espaces ainsi qu’à celle des individus qui les ont fréquentés.

2Trois échelles d’observation sont utilisées : le site (Arçonnay, Champfleur), la région (Plaine de Sées/Alençon) et toute la zone d’expansion de la culture du Villeneuve-Saint-Germain (moitié nord de la France et Belgique). Les deux premiers niveaux seront les plus investis, en raison de l’importante documentation disponible. Divers travaux l’ont déjà partiellement traitée, mais des lacunes demeurent. Par exemple, l’implication de l’outillage en silex ou en roche grenue dans la confection des parures est encore mal comprise faute de liens concrets entre l’un et l’autre et de vérifications expérimentales. En ce domaine, l’opportunité est de disposer, en contexte non domestique, des vestiges de la chaîne opératoire stratigraphiquement associés à l’outillage mis en œuvre. Par ailleurs, l’organisation spatiale des vestiges en schiste du site producteur de Champfleur mérite d’être précisée eu égard à la présence d’une structuration de l’espace par le biais de plusieurs structures clairement perceptibles.

3Le projet prévoit des analyses complémentaires de celles déjà réalisées :

  • une approche tracéologique du mobilier en silex, visant la compréhension de son imbrication dans le travail du schiste. L’apport de pièces expérimentales renforcera ce qui sera un référentiel en matière d’analyse fonctionnelle des outillages du Néolithique ancien ;

  • une approche tracéologique du macro-outillage. Les objectifs sont identiques à ceux du silex avec en plus une mention spéciale puisque l’approche tracéologique de ces mobiliers n’est encore que peu développée. Le travail constituera une référence en même temps qu’une base de réflexion sur la manière d’aborder ce type de vestiges ;

  • une étude de la répartition spatiale des vestiges pour appréhender l’organisation d’un site producteur d’anneaux ;

  • la finalisation d’un protocole expérimental de fabrication d’anneaux afin d’obtenir des référentiels de supports en schiste et d’outils en roches dures et en silex.

4Parallèlement, une partie de l’équipe s’est consacrée à rédiger certaines parties de la future publication en synthétisant les données publiées dans divers articles.

5Ces études interdépendantes n’étant pas abouties, il n’y a aucun intérêt à présenter des résultats partiels susceptibles de modifications.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicolas Fromont, Cyril Marcigny, David Giazzon, Emmanuel Ghesquière, Éric Gaumé, François Charraud, Romaric Boquart, Caroline Hamon, Grégor Marchand et Yves Nevoux, « Transformation et diffusion des anneaux en schiste du Pissot dans le Néolithique ancien de la moitié nord de la France : de l’affleurement aux habitats en passant par les occupations productrices de la Plaine de Sées/Alençon » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 20 septembre 2020, consulté le 26 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/36848

Haut de page

Auteurs

Nicolas Fromont

Inrap

Articles du même auteur

Cyril Marcigny

Articles du même auteur

David Giazzon

Articles du même auteur

Emmanuel Ghesquière

Articles du même auteur

Éric Gaumé

Articles du même auteur

François Charraud

Articles du même auteur

Romaric Boquart

Caroline Hamon

Articles du même auteur

Grégor Marchand

Articles du même auteur

Yves Nevoux

Association Culture et Archéologie

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Nicolas Fromont

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search