Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCentre-Val de Loire201237 – Indre-et-LoireMaillé – Le Perrou

2012
37 – Indre-et-Loire

Maillé – Le Perrou

Fouille préventive (2012)
Responsable d’opération : Philippe Salé

Texte intégral

1Située au Perrou, à Maillé en Indre-et-Loire, l’opération de fouille concerne des vestiges répartis sur une surface de 2,5 ha et datés du Néolithique à la période moderne. Les périodes du Néolithique (moyen et final) et du début de l’âge du Bronze sont représentées par du mobilier lithique et céramique relativement abondant au sein de couches alluviales et colluviales. Quelques fosses ont été identifiées, mais la réalisation d’un second décapage n’a pas permis de confirmer l’existence d’un site structuré.

2Au moins deux phases protohistoriques ont été déterminées, le Bronze final et le premier âge du Fer. En limite ouest de l’emprise, un ensemble de fosses a été découvert. Il est localisé au niveau d’une dépression du substrat. Les sédiments les plus humides sont riches en matériaux organiques. Un important volume de mobilier divers a également été découvert. Ces différentes fosses sont attribuées, pour l’essentiel, au Bronze final. Leurs caractéristiques laissent supposer une activité artisanale ou agricole qui reste à préciser.

3L’ensemble le plus conséquent est situé à l’est de la fouille. Il est constitué de plusieurs fosses polylobées qui correspondent à des structures multiples. Elles sont pauvres en mobilier, et elles pourraient être attribuées au premier âge du Fer. En limite est du site, une structure recoupe les fosses polylobées bien qu’également datée du premier âge du Fer. Elle s’en distingue en raison de la grande quantité de mobilier qui a été découverte : de la céramique de table et de cuisson surtout, mais également des fusaïoles, un objet en fer et sept en bronze. Ce mobilier forme un ensemble de grand intérêt. D’autres fosses plus modestes sont attribuées à la Protohistoire. Elles présentent des caractéristiques diverses (trou de poteau, silo, fond de vase, fosses indéterminées…) et sont réparties sur toute l’emprise.

4Les vestiges attribués à la période antique sont minoritaires. On retiendra la présence d’une vaste dépression associée à des fossés destinés à la récupération ou à l’évacuation de l’eau pluviale et la découverte de deux sépultures isolées. Les occupations du haut Moyen Âge couvrent les périodes mérovingiennes et carolingiennes. Elles correspondent à de petits ensembles distincts qui semblent se développer essentiellement hors des limites d’emprise. On notera la présence d’un bâtiment daté du xe au xie s., aux fondations en pierre, construit le long d’un chemin. Des vestiges attribués du xiie s. à la période contemporaine ont été également découverts, mais ils sont relativement dispersés et témoignent surtout de l’exploitation des terres.

5Ce site forme un plan très dont l’interprétation est particulièrement ardue. Les vestiges protohistoriques présentent un intérêt manifeste, ne serait-ce que pour la qualité du mobilier.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Salé, « Maillé – Le Perrou » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Centre-Val de Loire, mis en ligne le 09 septembre 2020, consulté le 20 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/37912

Haut de page

Auteur

Philippe Salé

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Philippe Salé

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search