Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCentre-Val de Loire201237 – Indre-et-LoireMaillé – Le Perrou

2012
37 – Indre-et-Loire

Maillé – Le Perrou

Fouille préventive (2012)
Responsable d’opération : Jean-François Chopin

Texte intégral

1Cette opération de fouille est située dans le département de l’Indre-et-Loire, sur la commune de Maillé, au lieu-dit « le Perrou ». Elle fait suite au repérage, lors de la phase de diagnostic, de quelques structures néolithiques et protohistoriques représentées par deux dépôts de silex provenant du Grand-Pressigny associés à des vestiges mobiliers céramiques attribués à l’âge du Bronze ancien. Cette opération a concerné une emprise de 1 500 m2 et s’est déroulée en juin 2012.

2Le mode opératoire de l’intervention a consisté en une approche manuelle (zones de carroyage fouillées par mètre carré) et mécanique (décapages fins à la mini-pelle). Le niveau archéologique se développe globalement entre 0,30 et 0,50 m de profondeur. Il faut préciser que ce secteur a fait l’objet de labours profonds entrepris dans le cadre d’activités agricoles récentes (voire anciennes). Les niveaux ont donc été affectés jusqu’à environ 0,40 m de profondeur en moyenne. Quelques structures en creux ont été identifiées grâce à la présence du sédiment coloré de leurs remplissages ou encore à la concentration de matériaux ou de mobiliers. La fouille a livré des vestiges immobiliers appartenant aux périodes historiques. Ils sont représentés par des trous de poteau, des fosses et des fossés. L’ensemble de ces aménagements ne laisse toutefois pas apparaître de plan d’occupation cohérent.

3Concernant la Protohistoire, quelques structures en creux datées des âges du Bronze moyen et final ont été mises au jour de manière éparse. Ces indices sont à rattacher à une occupation plus vaste également repérée dans le cadre du diagnostic sur la commune de Maillé.

4Le Néolithique est représenté par des vestiges mobiliers. Ces objets lithiques (lames, grattoirs, armatures, polissoirs, scies à encoches, éclats, etc.) ont été presque uniquement façonnés à partir de silex du Grand Pressigny. Le mobilier céramique, très fragmenté, a subi une forte altération de ses surfaces (concrétions sableuses ferromanganiques) compte-tenu du contexte pédosédimentaire local, hydromorphe et acide. Á cet égard, il faut noter que seuls les restes osseux appartenant aux périodes historiques ont été préservés de l’acidité ambiante. Une fosse avérée appartenant au Néolithique et trois concentrations de mobiliers attribuées au Néolithique, suggérant la présence d’hypothétiques structures en creux, ont été mises au jour mais aucun dépôt comparable à celui qui avait été découvert lors du diagnostic n’a été repéré à l’occasion de nos recherches. Celles-ci ont pourtant concerné l’ensemble de l’horizon sédimentaire anthropisé, ce qui tend donc à confirmer que ce type de découverte ponctuelle relevait bien en l’occurrence de l’exception remarquable. Les zones de fouilles manuelles (carroyages) et l’étude spatiale ont démontré que le niveau archéologique du site a subi divers remaniements d’origine naturelle et anthropique. Il faut néanmoins souligner la découverte isolée d’une extrémité d’épée, datée de l’âge du Bronze moyen, interprétée comme étant un dépôt.

5En dépit de l’absence de structure néolithique bien conservée et du caractère diachronique des occupations de ce site, cette fouille a permis la constitution d’ensembles mobiliers du Néolithique, notamment lithique, tout à fait exceptionnels sur le plan typotechnologique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-François Chopin, « Maillé – Le Perrou » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Centre-Val de Loire, mis en ligne le 09 septembre 2020, consulté le 22 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/37913

Haut de page

Auteur

Jean-François Chopin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean-François Chopin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search