Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCentre-Val de Loire201237 – Indre-et-LoireNouâtre – La Fondrière

2012
37 – Indre-et-Loire

Nouâtre – La Fondrière

Fouille préventive (2012)
Responsable d’opération : Céline Aunay

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012

Numéro d’opération :

0609493

Chronologie :

époque médiévale

Nature de l'opération :

fouille préventive
Haut de page

Texte intégral

1Situé à Nouâtre, le lieu-dit « la Fondrière » se trouve en rive droite de la Vienne. À mi-chemin entre l’ancienne abbaye de Noyers à 2,5 km au nord et la commune de Port-de-Piles sur la rive gauche de la Vienne, le site archéologique est à une altitude proche de 43 m NGF. Entre les crues de la Vienne et une nappe phréatique remontant très haut en période pluvieuse, le site a subi une omniprésence de l’eau qui interroge sur les conditions d’implantation des silos mis au jour au cours de la fouille. L’emprise de fouille de 1 016 m2 a révélé une aire de stockage céréalier daté du ixe s., d’environ 30 m2. Une seconde aire d’ensilage, de 20 m2, se situe dans l’angle nord-est de la fouille.

2L’ensemble de la parcelle est circonscrite par la rivière de la Vienne au sud, une route reliant Nouâtre à Port-de-Piles au nord, un fossé à l’ouest et un chemin à l’est, tous deux orientés sud-ouest nord-est.

3La datation de l’occupation repose sur un lot céramique de 366 restes pour un nombre d’individus de 84 au minimum. La quasi-absence de recoupements stratigraphiques entre les faits nous amène à supposer qu’ils sont relativement synchrones. Cette hypothèse est confortée par les datations du mobilier céramique centrées sur le ixe s.

4Quelques trous de poteaux, peu profonds, dessinent au moins deux limites internes : une clôture nord-ouest sud-est et une autre sud-ouest nord-est.

5L’ensemble est composé de cinq silos et dix-neuf fosses dont certaines sont très arasées quand d’autres adoptent un profil en auge. Semblables à de petits silos piriformes écrêtés, leur fonction première peut être associée au stockage de céréales. À chacun de ces silos est associé deux à trois fosses à profil en auge et un gerbier.

6Le deuxième ensemble comprend moins de structures en creux. Trois trous de poteaux laissent supposer l’implantation d’un grenier sur poteaux plantés. Une seule fosse à profil en auge est creusée aux abords du petit bâtiment. L’espace vierge de faits archéologiques pourrait correspondre à une cour.

7Après le xe s., l’occupation agricole se résume à six potentiels trous de poteaux. Les limites parcellaires semblent se maintenir. Cette dernière phase d’agencement de la zone agricole nous apparaît de manière ténue.

8La fouille du site de la Fondrière fut l’occasion de mettre au jour un corpus d’objets en fer relativement conséquent, notamment pour l’outillage agricole, avec la découverte d’un émondoir, d’une faucille et d’une houe. Les analyses carpologiques et anthracologiques effectuées pour les comblements de silos et de certaines fosses à profil en auge ont mis en évidence une activité agricole tournée vers la culture du froment et de la vigne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Céline Aunay, « Nouâtre – La Fondrière » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Centre-Val de Loire, mis en ligne le 09 septembre 2020, consulté le 17 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/37916

Haut de page

Auteur

Céline Aunay

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Céline Aunay

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search