Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire199744 – Loire-AtlantiqueRezé – La Bourderie nord

1997
44 – Loire-Atlantique

Rezé – La Bourderie nord

Évaluation (1997)
Responsable d’opération : Lionel Pirault

Texte intégral

1En 1996, une opération d’évaluation archéologique réalisée dans les terrains de la Bourderie nord, avait permis d’appréhender, très partiellement, un ensemble de structures archéologiques complexes associées à un abondant mobilier céramique, ainsi que les indices d’une nécropole à incinération.

2Le mobilier céramique recueilli lors des sondages, présentait un répertoire restreint, réduit à quelques formes caractéristiques de la fin du iis. et de la première moitié du iiis. apr. J.‑C. (assiettes tripodes, assiettes à fonds plats, vases à panses globulaires, vases à bords rentrants et vases à panses biconiques). À partir de ces différentes données auxquelles il convient d’ajouter l’existence d’un mobilier annexe spécifique (fragments de moules, colifichets, ratées de cuisson, barres de sole,...), il a été établi que l’ensemble des vestiges reconnus constituait un sérieux indice quant à la présence d’une officine de potier gallo-romain, dans ce secteur de la ville antique de Rezé. En janvier 1997, une seconde opération d’évaluation concernant exclusivement la partie nord de la Bourderie a été réalisée de manière à connaître l’étendue du gisement, sa puissance, ainsi que son état de conservation (intervention de terrain d’une durée de deux semaines). Une fenêtre d’environ 160 m2 a été ouverte à l’emplacement présumé de l’épicentre du site. Le résultat de la fouille ne nous a pas éclairé d’avantage sur la nature exacte de cet atelier, puisque nul dispositif de cuisson n’a été découvert au cours de celle-ci. Cependant, la présence d’une plus grande zone de rejet, concentrée dans la partie nord et nord-est de la fouille, semble bien indiquer la proximité d’un ou plusieurs fours de potier.

3Le mobilier recueilli dans les différentes structures en creux (zones de rejets) est tout à fait semblable à celui déjà répertorié l’année précédente. On note toutefois la présence d’un type d’amphore tout à fait inédit et dont la forme est difficilement attribuable à un groupe ou un sous-groupe actuellement connu. L’ensemble du mobilier nous a permis de constituer une première typologie des vases fabriqués sur le site de la Bourderie. Les formes céramiques répertoriées correspondent à des types bien connus sur des sites de consommation et de production de la fin iie-début iiis., du centre de la Gaule. Les assiettes tripodes et les vases à panses biconiques dominent largement la production, alors que les cruches et les amphores apparaissent très secondaires. Les assiettes à fond plat semblent constituer une production initiale dès le début du iis. La stratigraphie a également permis de distinguer un horizon plus ancien (milieu ier s.), antérieur à la phase de production céramique, mais contemporaine des premières fosses d’extraction d’argile. Deux tranchées supplémentaires réalisées parallèlement au nord et au sud de la fouille, ont livré un mobilier un peu plus précoce, attribuable à la fin du règne de Tibère (35-40). Ce mobilier céramique a été recueilli dans un niveau très érodé qui pourrait constituer le reliquat d’un habitat sur poteaux plantés. Il est acquis que l’espace occupé par l’atelier est limité par trois voiries importantes (deux voies nord-sud vers la ville et une troisième est-ouest perpendiculaire aux deux précédentes). Cette définition de l’espace forme un vaste îlot périurbain d’une surface d’environ 2 500 m2. En ce qui concerne la zone d’activité potière, on notera que son implantation reste parfaitement définie à l’est et à l’ouest, par deux fossés peu profonds, qui marquent visiblement les limites de l’aire d’activité. Cette seconde surface, qui s’inscrit à l’intérieur de l’îlot, pourrait avoisiner 1 700 m2. Il convient toutefois de préciser que l’extension du gisement vers le nord (la zone urbaine) n’est pas connue et que cette estimation reste parfaitement aléatoire.

Fig. 1 – La Bourderie nord et sud : plan général

Fig. 1 – La Bourderie nord et sud : plan général

DAO : D. Fillon.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – La Bourderie nord et sud : plan général
Crédits DAO : D. Fillon.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/38014/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lionel Pirault, « Rezé – La Bourderie nord » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 28 octobre 2020, consulté le 17 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/38014

Haut de page

Auteur

Lionel Pirault

Afan

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Lionel Pirault

Afan

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search