Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire199749 – Maine-et-LoireMarcé – Le Deffroux

1997
49 – Maine-et-Loire

Marcé – Le Deffroux

Sauvetage urgent (1997)
Responsable d’opération : Olivier Nillesse

Texte intégral

1La réalisation d’un aérodrome sur la commune de Marcé a occasionné la réalisation d’opérations archéologiques préventives dont l’une a concerné la ferme gauloise du Deffroux.

2Le site n’a connu qu’une phase de construction mais deux périodes distinctes d’occupation. La phase gauloise est représentée par un enclos carré d’environ 7 750 m2 dont les fossés atteignent jusqu’à 1,80 m de profondeur. Les angles nord-ouest et sud-ouest comportent des aménagements liés à des systèmes d’entrée. À l’intérieur de l’établissement, une palissade structure l’espace mais la chronologie relative de sa réalisation par rapport à la ferme n’est pas connue. Les seize structures sur poteaux ont des plans bien lisibles. Ils correspondent à des greniers et à plusieurs types de grands bâtiments, dont certains comportent une rampe d’accès. On note aussi la présence de puits, de silos, d’une fosse à poteaux dans les angles et d’un enclos sur sablière basse.

3La céramique est représentée par 2 831 tessons pour 258 individus-bords. Les petits objets ne sont pas nombreux mais assez variés : perle en lignite, pierre gravée, poids de balance, pesons, deux socs d’araire et une pince de forgeron. La céramique indique une datation à situer à La Tène D. La présence d’une parure en lignite, s’il ne s’agit pas d’un objet résiduel ou conservé longtemps après sa fabrication, ne permettrait pas de reconnaître la fin de cette période. Quant aux amphores, dont certaines possèdent des cols courts et inclinés (Dressel 1a), elles montrent plutôt une Tène finale « moyenne » ou La Tène D1a.

4La phase augustéenne est attestée par 736 fragments de céramiques représentant 183 vases et quelques petits objets dont une cisaille à métal. À cette période, le plan de la ferme n’a pas été modifié.

5Enfin, l’établissement du Deffroux est situé à proximité d’un site du même type qui a été fouillé lors de la même opération. Il s’agit du site d’Hélouine, dont la chronologie est légèrement postérieure. Les deux fermes ont fonctionné à la suite l’une de l’autre sans phase d’interruption ; il est probable que leurs populations soient en partie contemporaines.

Fig. 1 – Plan général des structures mises au jour

Fig. 1 – Plan général des structures mises au jour

Échelle : 1/1000.

Relevé topographique : P. Leblanc ; DAO : J.-M. Bryand.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général des structures mises au jour
Légende Échelle : 1/1000.
Crédits Relevé topographique : P. Leblanc ; DAO : J.-M. Bryand.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/38051/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 427k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olivier Nillesse, « Marcé – Le Deffroux » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 28 octobre 2020, consulté le 29 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/38051

Haut de page

Auteur

Olivier Nillesse

Afan

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Olivier Nillesse

Afan

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search