Navigation – Plan du site
2009

Massif forestier de Réno-Valdieu

Responsable(s) des opérations : Fabrice Morand
Notice rédigée par : Fabrice Morand

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge, Protohistoire

Géographique :

Basse-Normandie, Orne (61)

Nature des opérations :

Prospection (PR)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 2009 (PR)

1Le massif domanial de Réno-Valdieu couvre une superficie d’environ 1 500 ha. Il est le terrain d’élection d’un important peuplement de hêtres. Ce couvert forestier, attesté dès le XIe s., obtient le statut de forêt royale à l’époque Moderne. Aujourd’hui, dans des limites peu modifiées depuis l’Ancien Régime, la forêt est partagée entre cinq communes appartenant au parc naturel régional du Perche.

2 L’ensemble du massif colonise une ligne de crêtes dont l’altitude moyenne se situe autour de 211 m à 234 m ; ce bombement qui marque fortement le paysage est sous-tendu par des formations d’argile à silex, de limons et de sable du Perche. Les prospections ont permis d’identifier près d’une centaine de ferriers inédits. Ces emplacements typiques des activités de réduction du minerai de fer sont situés sur la hauteur de la forêt de Réno. Ils se caractérisent par la présence de scories plaques à cordon, résidus de bas-fourneaux, d’un type connu en forêt de Bellême.

3La datation de ces ferriers, le plus souvent regroupés dans un rayon de 15 m à 30 m, est délicate. Ce type d’exploitation est commun depuis la Protohistoire jusqu’à la fin du Moyen Âge. La fouille seule permettrait d’en évaluer la chronologie. Il faut noter que beaucoup de ces ateliers sidérurgiques se trouvent à proximité immédiate d’anciennes fosses d’extraction de minerai plus ou moins étendues. Dans certains cas, un fossé large d’à peine 0,70 m pour une profondeur de 0,30 m semble correspondre à une limite de concession, à moins qu’il ne s’agisse d’un simple drain.

4Faisant suite à la prospection de la forêt de Bellême, le programme présent a montré tout l’intérêt de ce type d’opération en milieu forestier par la découverte d’un potentiel archéologique original. L’inventaire et le géoréférencement de ce patrimoine pré-industriel ont été complétés par des prélèvements systématiques de scories pour servir aux études ultérieures.

5Fabrice MORAND

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Fabrice Morand, « Massif forestier de Réno-Valdieu », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Basse-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 12 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/3807

Haut de page

Responsable d'opération

Fabrice Morand

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals