Navigation – Plan du site
2009

Hambye – Le Hamel Grente

Responsable(s) des opérations : Bertrand Fauq
Notice rédigée par : Bertrand Fauq

Texte intégral

Date de l'opération : 2009 (FP)

1La fonderie de cloches de la famille Grente est, à ce jour, le seul atelier sédentaire non industriel connu et étudié en Basse-Normandie. Cet atelier a fonctionné au cours du XIXe s. et disparaît vers 1860. Cette fin d’activité coïncide avec l’utilisation des grands fours réverbères à Villedieu-les-poëles. L’un d’eux, implanté en 1865, est toujours en activité à la fonderie Cornille‑Havard. Cette mutation technologique, ainsi que la mise en service de la ligne de chemin de fer Paris-Granville qui permettait un transport plus aisé des matériaux et des produits finis, a certainement accéléré le déclin des « fonderies rurales » et sonné le glas de la fonderie Grente.

2L’étude du cadastre napoléonien de 1822 et de la matrice cadastrale ont permis la localisation des terrains appartenant aux fondeurs. Sur ce cadastre figure un bâtiment sur la parcelle à l’ouest du « Hamel Grente », à l’opposé des vents dominants, dégageant au maximum des effets de la fumée la plus grande partie des habitations.

3L’étude documentaire a motivé la conduite de sondages en 2007 et en 2008 sur la parcelle dite du « ciaux de la fonte » (parcelles 1174 et 1184 de la section C3 du cadastre de 1822).

4En 2008, un atelier d’une superficie estimée à environ 100 m2 a été mis au jour, dont l’organisation interne a été révélée par la présence de murs et de structures. Les murs de facture traditionnelle sont montés en grès lié à l’argile.

5Au nord du bâtiment, un ensemble comprenant un four et une fosse a été mis au jour. À l’intérieur de cet espace, la zone d’activité de fonte de cloches a été observée. Cet ensemble, orienté est-ouest, est composé d’une fosse, d’un four et d’une fosse de coulage située à l’ouest de ce dernier. Le four est de même facture que celui présenté dans l’encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Il se compose d’un cendrier et d’une sole ; il occupe une surface d’environ 33,50 m2. Au nord de cette structure, une ouverture de 0,70 m de large donne accès à la cuve de brassage de l’alliage. Le cendrier de plan rectangulaire est long de 2 m pour 1 m de large ; ses parois, constituées de blocs de grès, sont enduites d’argile sur 1,50 m de hauteur. À l’est du four, et attenante à celui-ci, la fosse de coulage apparaît moins bien conservée. Elle a été maçonnée avec des moellons de grès liés au mortier de chaux. Seule la partie nord-est de cette fosse est encore en élévation. De forme ovalaire, cette structure mesure 3,50 m de largeur sur 4 m de longueur pour une profondeur de 1,70 m ; au fond de cette structure, trois bases de moule ont été mises au jour.

6Une voie contournant le bâtiment à également été découverte. Large d’environ 3 m, elle rejoint le chemin d’accès au village en passant devant la maison ayant appartenu à Gilles François Grente, un des derniers fondeurs.

7Ainsi, cette dernière campagne de fouille a permis de mieux documenter cet atelier de moyenne capacité. Le four présente des caractéristiques similaires à celles décrites dans l’encyclopédie de Diderot et dans le manuel de fonderie de Duponchelle (1910). Ce dispositif confirme la semi-industrialisation du site. Le nombre de cloches actuellement recensées, fondues par les Grente, est important et avoisine la centaine d’individus. Certaines d’entre-elles sont encore visibles dans le département de la Manche et dans les départements limitrophes. On en trouve également dans les îles anglo-normandes et jusque dans le nouveau monde : aux États-Unis d’Amérique, dans la ville de Vincennes (Indiana) et à Saint-Louis (Missouri), et, d’après la tradition orale, à Montréal au Québec.

8 (Fig. n°1 : Fouille de l’atelier)

9Bertrand FAUQ

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Fouille de l’atelier

Fig. n°1 : Fouille de l’atelier

Auteur(s) : Fauq, Bertrand (SRA). Crédits : Fauq, Bertrand, SRA (2009)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Fouille de l’atelier
Crédits Auteur(s) : Fauq, Bertrand (SRA). Crédits : Fauq, Bertrand, SRA (2009)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/3871/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Bertrand Fauq, « Hambye – Le Hamel Grente », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Basse-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 04 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/3871

Haut de page

Responsable d'opération

Bertrand Fauq

SRA

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals