Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire199585 – VendéePierres à cupules en Vendée

1995
85 – Vendée

Pierres à cupules en Vendée

Prospection thématique (1995)
Responsable d’opération : Philippe Barreteau

Texte intégral

1L’opération de prospection thématique concernant les pierres à cupules de Vendée avait deux objectifs : d’une part de poursuivre un inventaire commencé à l’occasion de celui des mégalithes de Vendée réalisé en 1993, d’autre part d’effectuer une étude précise d’un groupe de pierres gravées situé dans la haute vallée de la Vie au Poiré-sur-Vie. Bien que très riche en pierres à cupules et autres monuments mégalithiques, l’île d’Yeu a été volontairement délaissée, car des recherches concernant son mégalithisme sont déjà en cours.

2Les prospections pédestres, auxquelles a participé l’association nantaise Cernunos, se sont faites notamment à partir du dépouillement des fonds d’archives du docteur Baudouin. Ils ont livré près de deux cents références inédites de pierres à cupules. La plupart du temps, seuls les lieux-dits sont mentionnés, ce qui a rendu la prospection difficile. Les indices de sites et sites douteux concernant des pierres gravées présents dans l’inventaire des mégalithes de Vendée ont également servi de base aux recherches sur le terrain.

3Les résultats ont été très en deçà des espérances. En effet, seul 1/3 environ des pierres mentionnées ont été retrouvées, pour diverses raisons. Par ailleurs, beaucoup portaient des formes d’érosion naturelle (cupules naturelles, vasques, rigoles... sur grès ou sur granit), qui ont été confondues avec des gravures lors de leur découverte par Baudouin et ses associés. En définitive, seule une vingtaine de pierres à cupules a été recensée. Elles se répartissent en deux groupes principaux : l’un se situe dans la région mégalithique d’Avrillé-Le Bernard, l’autre sur la haute vallée de la Vie au Poiré-sur-Vie.

4Le groupe de la haute vallée de la Vie au Poiré-sur-Vie, où plus d’une dizaine de pierres sont connues, a fait l’objet d’une étude particulière. Il s’agissait d’analyser leur situation topographique et le contexte archéologique du secteur d’implantation. Un relevé précis des données concernant chacune des pierres, ainsi que des cupules, est venu compléter cette première approche.

5La zone de concentration de ces pierres gravées s’inscrit dans un rectangle de 2 km de long sur 1,5 km de large environ, qui chevauche la rivière dans l’axe de son cours. De leur emplacement, on a généralement une large vue sur la vallée, mais leur rôle ou leur fonction dans le paysage reste obscur. Le nombre de cupules par pierre est variable, ainsi que la taille et la nature de ces dernières (affleurement ou bloc libre). Aucun lien ne peut être établi entre leur situation topographique et la nature de la pierre gravée ou le nombre de cupules qu’elle porte.

6L’environnement archéologique de ces pierres est très riche en traces d’occupation préhistorique (paléolithique, surtout mésolithique et néolithique). Toutefois, là encore, on ne peut établir de lien entre ce contexte archéologique et les pierres gravées. Seuls des sondage à leurs abords pourraient peut-être apporter des éléments de réponse.

7La prospection sur l’ensemble du département a apporté peu d’éléments nouveaux. L’étude de la place et de la fonction de ces pierres dans le paysage n’a pas donné de résultats probants, pourtant ce type d’approche archéologique a été mis en œuvre avec succès dans les Îles Britanniques par certains chercheurs et une telle analyse sur des groupes de pierres concentrées géographiquement doit être à notre avis renouvelée, afin d’obtenir les éléments de comparaison nécessaires à une compréhension globale du phénomène des pierres à cupules.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Barreteau, « Pierres à cupules en Vendée » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 17 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/38982

Haut de page

Auteur

Philippe Barreteau

Association Cernunos

Haut de page

Responsable d’opération

Philippe Barreteau

Association Cernunos

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search