Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire199485 – VendéeFontenay-le-Comte – Les Genâts

1994
85 – Vendée

Fontenay-le-Comte – Les Genâts

Sauvetage urgent (1994)
Responsable d’opération : Olivier Nillesse

Entrées d’index

Année de l'opération :

1994

Chronologie :

Protohistoire, âge du Fer

Nature de l'opération :

fouille préventive
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Afan

Texte intégral

1Les enclos constituant l’établissement agricole des Genâts ont été découverts à l’occasion des travaux autoroutiers de l’A83. Une première opération de prospection par sondages systématiques a permis à l’équipe de P. Vialet de mettre en évidence ce vaste ensemble. Cette première phase a été suivie d’un diagnostic, sous la responsabilité d’A. Berga qui a permis de confirmer la complexité et l’étendue du site.

2La fouille a débuté en juillet 1994 et se terminera en mai 1995, les 12 ha à traiter ne sont pas encore entièrement décapés. Le bilan proposé ici demeure donc provisoire.

3La ferme est constituée d’un enclos de forme rectangulaire d’environ 300 m de long pour une largeur variant entre 100 m et 120 m. Cette surface est divisée en deux parties par deux grands fossés internes perpendiculaires à l’axe principal de l’établissement. Ils s’interrompent au centre de l’enclos, ménageant ainsi un axe de circulation. Dans le premier secteur, la fouille a livré une structure semi-enterrée de type « fond de cabane », une batterie de quatre fours culinaires probablement protégée par une toiture, diverses structures sur poteaux ainsi que des restes humains regroupés en paquets au fond d’une large cuvette de dissolution du substrat calcaire.

4Dans le second secteur (en cours de décapage), deux bâtiments ont été découverts. Ils sont parallèles aux deux grands fossés internes. L’espace les séparant est situé en face de l’interruption entre les deux grands fossés. Leurs sols sont constitués d’un radier de blocs calcaires. Ils sont probablement ceints d’une sablière basse associée à des poteaux. L’un d’eux présente une entrée à porche, matérialisée par quatre poteaux.

5Au nord-est de cet espace, un second enclos possédant une chicane est accolé sur le long côté de l’établissement ; les fosses y sont rares, il s’agit vraisemblablement de la zone de parcage du bétail.

6À l’extérieur de la ferme, d’autres structures ont été dégagées. Il s’agit de greniers sur poteaux, de fosses diverses et d’une maison probablement ronde.

7Un parcellaire recoupe la ferme tout en reprenant approximativement son orientation.

8Enfin, il faut signaler la présence de deux cercles l’un au sud-est, l’autre à l’ouest, ainsi qu’un enclos carré de 17 m de côté au sud. Ce dernier a livré un fer de lance lors de son nettoyage.

9La chronologie de la ferme est encore délicate à proposer, non par manque de matériel mais parce que l’étude de celui-ci ne débutera que dans quelques mois. Néanmoins, quelques éléments peuvent être avancés à partir de la stratigraphie des fossés. Après le creusement du fossé et l’érection d’un talus, un remplissage naturel de part et d’autre des parois se met en place. Le talus est ensuite basculé dans le creusement et sert de calage à une palissade. Le matériel associé à ces deux dernières phases n’a pas encore fait l’objet de comptages statistiques qui permettraient de le comparer à l’importante série du « Grand Paisilier ». Les amphores présentes sont des Dressel Ia et Ib. Au Grand Paisilier, la couche contenant uniquement des Dressel la est au-dessus des strates, sans amphores, mais contenant six fibules de schéma La Tène moyenne que l’on peut dater de la fin de La Tène C2 ou La Tène finale 1 de M. Vaginay. La couche supérieure de ce site pourrait se rattacher à La Tène D1. La première phase de la ferme des Genâts pourrait être plus tardive, en raison de la présence des Dressel Ib. Les éléments sont encore trop peu nombreux pour caler exactement cette phase qui pourrait combler la lacune chronologique du Sud-Vendée pour l’extrême fin de la période de La Tène.

10Après la destruction de la première palissade, un nouveau comblement intervient et à nouveau l’érection d’une palissade avant destruction de celle-ci et comblement définitif. Cet épisode est mieux daté grâce à l’abondant mobilier : As de Nîmes, fibules en bronze pseudo-La Tène II, fibule de Nauheim résiduelle, sigillées, céramiques grises savoneuses, amphores Dressel la, Ib, Dressel 2-4 et Pascual 1. Cette deuxième phase est datable du début de la période augustéenne.

11La ferme des Genâts se différencie des établissements précédemment fouillés dans la mesure où son organisation et sa chronologie diffèrent totalement. Il semblerait qu’à la fin de La Tène C2 et à La Tène D1, une unité agricole soit constituée d’un enclos d’habitat, jouxtant un secteur d’activités culinaires, également lié à un artisanat à vocation domestique et un enclos à bétail situé à plusieurs centaines de mètres. Aux Genâts, il y a modification de cette organisation à une période probablement comprise (c’est l’un des points important à démontrer) entre une date incertaine dans le ier s. av. J.‑C. et le début du suivant. Cette phase clef pour comprendre le processus de mutation progressive de l’organisation de la campagne gauloise à partir d’Auguste pourra probablement être mise en évidence dans cette ferme. Il apparaît d’ores et déjà que les modifications essentielles concernent le regroupement de zones précédemment éloignées entre elles, que l’organisation interne est structurée et « monumentalisée » à la manière des villae et qu’enfin, le modèle de la « ferme indigène » perdure jusque sous Auguste avant de disparaître sous un parcellaire contenant des Dressel 2-4.

Fig. 1 – Fer de lance de l’enclos funéraire et hache à douille de la ferme

Fig. 1 – Fer de lance de l’enclos funéraire et hache à douille de la ferme

Dessins : D. Pfost.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Fer de lance de l’enclos funéraire et hache à douille de la ferme
Crédits Dessins : D. Pfost.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/40138/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 341k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olivier Nillesse, « Fontenay-le-Comte – Les Genâts » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 03 juillet 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/40138

Haut de page

Auteur

Olivier Nillesse

Afan

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Olivier Nillesse

Afan

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search