Navigation – Plan du site
2006

Méru – 155 rue Anatole-France, Les Serres

Notice rédigée par : Martine Derbois

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 8906

Date de l'opération : 2006 (EV)

1Suite au dépôt d'un permis de lotir pour la réalisation de pavillons, un diagnostic a été réalisé par l'Inrap sur les 8 256 m² d'une parcelle où avaient été aménagées des serres horticoles. Le terrain occupe une partie du versant ouest de la vallée du Ru de Méru, en limite du secteur bâti de Méru et du hameau d'Agnicourt aujourd'hui intégré à la commune. Le versant porte une importante couverture de limon argileux, tandis que son vis-à-vis montre un substrat calcaire parfois recouvert d'argile à silex.

2Cinq tranchées de sondages linéaires, associées à des fenêtres, représentant une surface de 846 m² (soit 10,25 % de la surface du projet) ont permis d'identifier dix structures et niveaux archéologiques. Ces vestiges ont offert la possibilité de cerner deux grandes phases d'occupation marquée par des activités différentes: la plus ancienne correspond aux abords d'un centre artisanal de potier médiéval et la seconde à la remise en culture de ces terres après abandon du site de production, cette dernière activité perdurant jusqu'au milieu du XXe s.

3Le site médiéval est très arasé. Il comprend deux fosses et une partie de four de potier. Ce four, découvert au milieu des années 1970 lors de la construction de serres, a livré du mobilier correspondant à la production de deux types de vases, des cruches à anse plate et large accrochée sur la partie supérieure de la lèvre carrée et des pots à bord en bandeau aux fonds très légèrement lenticulés. La pâte sableuse est généralement blanche fine et cuite en atmosphère oxydante. Les tessons portent fréquemment des décors peints brun à rouge appliqué par trempage et coulures ou dessiné au pinceau. Une datation archéomagnétique de la sole du foyer, réalisée par N. Warmé, permet de situer la dernière cuisson entre 1135 et 1205 de notre ère.

4Après l'abandon de cette activité artisanale, le terrain est remis en culture et la terre est fortement amandée. Dans la partie supérieure de cette strate s'ouvre une fosse où l'on a enterré un âne qui était ferré. Cette structure semble contemporaine de la fin de la période des Temps modernes ou du XIXe s.

5Ce site, mal conservé, s'est toutefois révélé très positif pour ce qui concerne la connaissance des productions céramiques régionales. En effet, il apporte enfin une donnée chronologique pour l'établissement du référentiel céramique dont les chercheurs locaux peinent à mettre en place pour la période charnière que constitue le Moyen Âge classique.

6DERBOIS Martine

7 (Fig. n°1 : Méru « 155 rue Anatole France - Les Serres ». Mobilier céramique de la tranchée 3, niveau 9)

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Méru « 155 rue Anatole France - Les Serres ». Mobilier céramique de la tranchée 3, niveau 9

Fig. n°1 : Méru « 155 rue Anatole France - Les Serres ». Mobilier céramique de la tranchée 3, niveau 9

(2006)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Méru « 155 rue Anatole France - Les Serres ». Mobilier céramique de la tranchée 3, niveau 9
Crédits (2006)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/4196/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 168k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Martine Derbois, « Méru – 155 rue Anatole-France, Les Serres », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Picardie, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 10 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/4196

Haut de page

Responsable d'opération

Martine Derbois

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals