Navigation – Plan du site
2006

Sérifontaine – La Remise de Frier

Notice rédigée par : Denis Maréchal

Entrées d’index

Chronologique :

âge du Fer, La Tène

Géographique :

Picardie, Oise, Sérifontaine

Nature des opérations :

Fouille d'évaluation (EV)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 8909

Date de l'opération : 2006 (EV)

1L’évaluation de cette parcelle de 6,7 ha a été motivée par l’implantation d’une ZAC. Située sur la rive gauche de l’Epte, le terrain inclus un petit vallon (70 m de large) et les rebords de plateau. La craie affleure parfois dès 0,30 m, mais elle est le plus souvent recouverte de limon à silex très compact. Au moyen d’une vingtaine de tranchées, soit 6 879 m2 décapés, il a été tenté d’abord de mieux comprendre la dynamique de remplissage du vallon. Il est colmaté, jusqu’à 3 m, au maximum, de colluvions limoneuses ou sableuses. L’ultime mètre semble avoir été constitué récemment. Une phase plus ancienne date peut-être de la période XVe s.-XVIIe s. (- 1 m) et une antérieure serait protohistorique (- 1,40 m). Néanmoins les rares tessons dégagés incitent à la prudence sur ces datations.

2Le diagnostic s’est ensuite concentré sur les zones hautes, en particulier le léger versant exposé au sud-ouest. De fait, trois locusont livré des concentrations de trous de poteau. Ils s’étalent sur 160 m de long. Le premier des locusn’a pas livré de mobilier permettant une attribution chronologique. Les deux autres ont fourni un peson triangulaire et des bords de céramique caractéristiques de La Tène finale. Seule une zone livre deux plans de bâtiment cohérents et classiques, distants de moins de 4 m. Le premier est un grenier à quatre poteaux au plan losangique et dont la surface couvre de 5 m2. Le second est une annexe sur six poteaux, rectangulaire et d’une surface au sol de 9,50 m2. Les fosses mesurent 0,60 m de diamètre et le fantôme des poteaux oscille entre 0,16 m et 0,20 m. L’absence de fosse et de fossé autour rend l’interprétation délicate. Le site se développe-t-il hors emprise puisque ce secteur est en limite de projet ? La compacité du substrat aurait-il été une forte contrainte ayant limité les creusements en profondeur ? Dans l’état de la documentation, il faut supposer qu’il s’agit d’annexes agricoles dépendant d’une ferme. Malgré la fugacité des vestiges, ce type d’occupation secondaire participe à l’exploitation du milieu et représente le premier niveau du maillage de l’implantation gauloise.

3MARÉCHAL Denis (Inrap)

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Denis Maréchal, « Sérifontaine – La Remise de Frier », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Picardie, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 24 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/4266

Haut de page

Responsable d'opération

Denis Maréchal

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals