Navigation – Plan du site
2006

Blesmes – Derrière Jardiland, RN38

Notice rédigée par : Laurent Camerini et François Blary

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 9057

Date de l'opération : 2006 - 2007 (MH)

1Le village de Blesmes est situé à 7 km environ, à l’est de l’agglomération de Château-Thierry, sur la rive gauche de la vallée de la Marne. Le diagnostic a été réalisé dans le cadre de l’extension vers le nord de la zone artisanale de Blesmes qui se situe au nord du village, entre la RD 1003 et la voie de chemin de fer Paris-Strasbourg, dans l’ancien parc du Château, aujourd’hui détruit. Cette opération a été menée, en décembre 2006 et janvier 2007, par l’unité d’Archéologie du service du patrimoine de la ville de Château-Thierry, en convention avec l’Inrap, sur une superficie de 2 ha.

2 Connue par des découvertes anciennes d’érudits locaux et renseignée par des études entreprises sur les parcelles voisines dans le cadre d’un programme de prospection inventaire porté par l’association H.A.S.A.R.D. (Histoire et Archéologie du sud de l’Aisne: recherches et documentations) en collaboration avec l’unité d’archéologie de la ville de Château-Thierry, une importante occupation gallo-romaine a été identifiée, au nord de cette zone, entre la ligne de chemin de fer et la Marne. Cette occupation, traversée par une voie romaine longeant la rivière, se caractérise par la présence d’une probable villaet de fours de potiers.

3 Les sept tranchées de sondage, axées nord-sud, ont mis en évidence l’extension méridionale du site, caractérisée par une occupation polynucléaire (structures excavées de type « fonds de cabane », structures sur poteaux à vocation d’habitat et/ou artisanale et fossés parcellaires) organisée le long d’une voirie en pierre calcaire, axée sud-ouest – nord-est. Les vestiges archéologiques apparaissent à une profondeur pouvant aller de 1 m au nord à 0,30 m au sud du terrain dans un substrat géologique constitué d’argile plastique de l’Yprésien inférieur (Sparnacien) et d’éboulis de pente calcaire provenant de l’érosion des versants.

4L’ouverture d’une fenêtre a permis de mieux renseigner cette occupation. Un fond de cabane rectangulaire de 3,40 m de long sur 2,80 m de large, axée est-ouest, pour une profondeur d’une quarantaine de centimètres, a été sondé. Cette structure, à poteau porteur en coin, était constituée d’un sol en calcaire pilé, de 2 cm d’épaisseur environ, dans lequel des négatifs d’aménagement intérieur ont été mis au jour.

5 Le remplissage de cette structure, composé de deux couches limoneuses et charbonneuses, comprenait de nombreux fragments de céramiques à usage culinaire (gobelet caréné à pâte noire lissée, avec décor en deux bandes de molette simple à petit carré soulignant la partie haute de la panse, sigillées tardives de l’Argonne, oules à pâte rugueuse grise ou orangé comportant des traces de cuisson importantes et céramiques communes), des restes de faune (bovidés, suidés, ovi-capridés, volailles) portant de nombreuses traces de débitage et des éléments de construction (clous, fragments de torchis, de tegulaeet d’imbrices).

6Une fibule skeuomorphe de type peltoïde, dont la datation communément admise est comprise entre 25 apr. J.-C et 100 apr. J.-C., a été mise au jour dans le quart nord-ouest du fond de cabane. La présence de cette fibule, associée à la céramique observée, nous suggère de rester prudent sur la datation de cette structure qui est comprise de manière large entre la fin du Haut-Empire et le Ve siècle compte tenu de l’examen du mobilier céramique associé.

7 Ces premières données apportent des éléments supplémentaires à la connaissance de l’occupation antique de Blesmes. Malgré quelques perturbations modernes et contemporaines, ces parcelles conservent un remarquable potentiel pour une meilleure compréhension, datation, caractérisation d’un site intéressant au sud du territoire de la Civitas Suessionum non loin de l’agglomération secondaire de Château-Thierry.

8 CAMÉRINI Laurent, BLARY François

9 (Fig. n°1 : Blesmes « Derrière Jardiland - R.N. 38 ». Fond de cabane et voirie, vue vers l’ouest (UACT))

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Blesmes « Derrière Jardiland - R.N. 38 ». Fond de cabane et voirie, vue vers l’ouest (UACT)

Fig. n°1 : Blesmes « Derrière Jardiland - R.N. 38 ». Fond de cabane et voirie, vue vers l’ouest (UACT)

Auteur(s) : CAMÉRINI, Laurent (COLL (UACT)). (2006)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Blesmes « Derrière Jardiland - R.N. 38 ». Fond de cabane et voirie, vue vers l’ouest (UACT)
Crédits Auteur(s) : CAMÉRINI, Laurent (COLL (UACT)). (2006)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/4453/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 31k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Laurent Camerini et François Blary, « Blesmes – Derrière Jardiland, RN38 », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Picardie, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 23 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/4453

Haut de page

Responsables d'opération

Laurent Camerini

COLL (UACT)

Articles du même responsable de fouilles

François Blary

COLL (UACT)

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals