Navigation – Plan du site
2006

Villers-Bretonneux – Le Cheminet de Laleu

Notice rédigée par : Laurent Duvette

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 8843

Date de l'opération : 2006 (EV)

1L'aménagement a motivé une intervention de diagnostic archéologique. L'emprise à évaluer, d'une superficie totale de 180 000 m2, se divise en deux parcelles distinctes (zone 1 et zone 2).

2Les objectifs fixés dans le cadre de cette opération étaient doubles. Il convenait, d'une part, d'observer l'enregistrement pédosédimentaire et repérer d'éventuelles occupations paléolithiques et d'autre part, détecter une ou plusieurs occupations protohistoriques ou historiques implantées dans la partie sommitale des lœss.

3Le but fixé a été d'ouvrir 10 % de la totalité de l'emprise. Au total, 32 tranchées, 9 fenêtres complémentaires ainsi que19 tests spécifiques à la Préhistoire ont été effectués.

4La séquence stratigraphique observée est globalement similaire sur l'ensemble des sondages profonds (Bt, lœss calcaires, lœss décarbonatés, argiles à silex, craie) mais avec des variations dans l'épaisseur des différents horizons, la présence d'un ou plusieurs gleys et/ou de niveaux de petites fentes de gel, la présence d'un horizon plus coloré, ou encore dans le nombre de niveaux de cailloutis.

5La principale caractéristique récurrente dans ces tests est une forte érosion ayant conduit à la disparition d'une large part de la séquence weichselienne, tout en épargnant des lœss anciens plus ou moins remaniés. Elles ne s'avèrent guère favorables à la conservation de sites préhistoriques. Le nombre de structures archéologiques repérées dans les tranchées linéaires est de 390 pour les zones 1 et 2. Ces vestiges rassemblent quelques fosses éparses plus ou moins anthropiques et des fossés constituant la trame parcellaire. Pour cette dernière, il convient de préciser que les restitutions proposées reposent sur une recherche des axes prédominants. Le caractère hypothétique de certains assemblages doit être souligné. Le mobilier associé quasi inexistant et l'absence d'occupation permanente (habitat, nécropole), point d'origine du parcellaire, rendent la datation de ces ensembles très aléatoire.

6L'angle nord-ouest de la zone 1 se distingue par la présence de matériel un peu plus abondant que dans le reste de l'emprise. Une jatte dotée d'une épaule carénée datée de La Tène moyenne a été isolée. L'extension de décapage a permis de mettre au jour l'amorce d'un double enclos au tracé angulaire. Cet ensemble constitue probablement les aménagements périphériques d'un habitat se développant hors emprise. Un nombre conséquent d'impacts d'obus ainsi que la dépouille d'un soldat australien composent les vestiges de la guerre 1914-1918.

7DUVETTE Laurent (Inrap)

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Laurent Duvette, « Villers-Bretonneux – Le Cheminet de Laleu », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Picardie, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 23 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/4555

Haut de page

Responsable d'opération

Laurent Duvette

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals