Skip to navigation – Site map

HomeExcavations districtsCorse20182A – Corse-du-SudVallée de la Gravona

2018
2A – Corse-du-Sud

Vallée de la Gravona

Prospection diachronique (2018)
Archaeological project director: Hélène Paolini-Saez

Editor's notes

Organisme porteur de l’opération : Laboratoire régional d’archéologie (Corse)

Full text

1La prospection-inventaire diachronique de quatre communes de la vallée de la Gravona en Corse-du-Sud (Bocognano, Tavera, Ucciani et Carbuccia) fait l’objet d’une autorisation pluriannuelle (2018-2020) en lien avec la prospection de la vallée du Prunelli en Corse-du-Sud (Bastelica, Ocana, Tolla, Eccica-Suarella et Bastelicaccia) menée par N. Ameziane-Federzoni. Ces deux opérations archéologiques s’articulent autour d’un projet européen porté par le GAL LEADER pays d’Ajaccio. Cette action vise à contribuer à la connaissance de l’occupation du territoire du pays d’Ajaccio, au sens large, puisque sont concernées les communautés de communes du Celavu Prunelli et celle du pays ajaccien (CAPA). Ces deux collectivités représentent un territoire de 21 communes pour une superficie de 678 km2. Dans le cadre de notre action, les communes du Celavu Prunelli sont plus directement concernées (soit 10 communes pour près de 410 km2), étant donné que les données archéologiques des communes de la CAPA ont fait l’objet d’une révision dans le cadre de la réalisation d’un atlas archéologique porté par la Drac de Corse en 2018.

2Cette opération archéologique a pour but de renseigner et de compléter la carte archéologique afin de définir les modalités d’occupation de ce territoire aussi bien du point de vue des entités archéologiques que des monuments architecturaux civils et religieux remarquables. Cette prospection intégrera également une approche paléoenvironnementale, historique, généalogique et toponymique. La finalité de ce travail est la réalisation d’un atlas archéologique des deux vallées (porté par la Drac de Corse) et de réfléchir à des outils de valorisation patrimoniale à forte valeur sociale et économique.

3Durant l’année 2018, la carte archéologique des communes de Bocognano, Tavera, Ucciani et Carbuccia a été consultée. Sur les 116 entités, on note que 13 % n’ont pas de coordonnées fiables (système de référencement inconnu, doublon pour plusieurs entités) et près de 32 % ne sont pas rattachées à une période chronologique. Concernant les périodes pré- et protohistoriques, 35 indices (30 %) sont enregistrés parmi lesquels 13 % ne sont pas attribués à une période précise. Pour l’Antiquité, quatre sites sont connus (uniquement sur la commune de Carbuccia), soit 3,5 % de la totalité des entités. Les sites attribués au Moyen Âge sont les plus nombreux bien qu’un certain nombre couvre l’époque moderne : 14 sites pour les édifices religieux et 4 pour les habitats-constructions ; les fortifications médiévales sont au nombre de cinq. La totalité de ces entités s’élève à 24, soit 20,6 %. Les sites des époques moderne et récente sont au nombre de 16. Il s’agit de fours, moulins ou aires à battre. Ils ne rentrent pas dans les sites de la carte archéologique et seront donc écartés. Ces pourcentages, bien qu’à nuancer, dévoilent ainsi une occupation préférentiellement liée aux fortifications. Qu’elles soient protohistoriques ou médiévales, on perçoit nettement une volonté de réinvestir les points topographiques remarquables du territoire. Les deux principaux sites perchés de la vallée, Capu Retu (Carbuccia) et I Casteddi (Tavera), ont connu une occupation aussi bien aux âges des métaux qu’au Moyen Âge et offrent tous les deux les caractéristiques de sites fortifiés en lien avec le besoin de se protéger, de contrôler le territoire et donc d’observer les environs. La poursuite des travaux en 2019 permettra de compléter les données manquantes de la carte archéologique et de fournir de nouvelles indications quant au maillage de ce territoire au sein d’un des axes structurants reliant la Haute-Corse à la Corse-du-Sud.

Top of page

References

Electronic reference

Hélène Paolini-Saez, “Vallée de la Gravona” [Note of archaeological project], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [Online], Corse, Online since 08 January 2021, connection on 03 December 2021. URL: http://journals.openedition.org/adlfi/49916

Top of page

About the author

Hélène Paolini-Saez

Laboratoire régional d’archéologie

By this author

Top of page

Archaeological project director

Hélène Paolini-Saez

Laboratoire régional d’archéologie

Project(s) supervised by this archaeologist

Top of page

Copyright

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search