Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse20182B – Haute-CorseSan-Gavino-di-Tenda – Torra Al Monte

2018
2B – Haute-Corse

San-Gavino-di-Tenda – Torra Al Monte

Opération préventive de diagnostic (2018)
Responsable d’opération : Patrick Ferreira

Entrées d’index

Année de l'opération :

2018

Numéro d’opération :

081508

Chronologie :

époque médiévale

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Un arrêté de prescription a été pris par le SRA d’Ajaccio concernant un projet de consolidation, restauration et valorisation de la tour Al Monte (fig. 1). Elle occupe une surface au sol de 920 m2 environ.

Fig. 1 – Vue de la tour depuis le village

Fig. 1 – Vue de la tour depuis le village

Cliché : P. Ferreira (Inrap).

2La décision d’intervenir avant la réhabilitation répond à une demande anticipée de diagnostic de la Mairie de San-Gavino-di-Tenda, propriétaire de l’édifice. Cette première intervention avait pour objectif de documenter au mieux cette tour quant à ses états successifs et son fonctionnement.

3Une première analyse des maçonneries et des sondages dans et autour du bâtiment doit nous permettre de dégager les grandes phases du site.

4Au final, ce diagnostic du bâti a permis de documenter archéologiquement cette tour de manière un peu plus approfondie. L’observation des maçonneries a confirmé une construction visiblement homogène et sans remaniement ou évolution dans le bâti.

5Le sondage réalisé à l’intérieur de la tour a révélé la présence d’une maçonnerie courbe, dont la fonction reste indéterminée. Pourrait-il s’agir d’une partie d’une installation de type cuve ? En effet, cette maçonnerie profite du relief en pente pour former et fermer un espace excavé qui aurait pu avoir une fonction de cave ou de cuve.

6Au-delà de cette structure maçonnée, c’est également la question de la fonction réelle de cette tour qui se pose.

7Les aménagements de confort ou esthétiques observés nous renseignent sur son rôle. En effet, le claveau calcaire visible sur la baie nord du premier étage est un premier élément qui rend compte du traitement « aristocratique » de cette construction. En effet, mettre en œuvre de la pierre de taille dans une construction composée essentiellement de matériaux non taillés est un signe d’affirmation du pouvoir et d’un statut. La latrine observée sur le mur sud de la tour est un second élément peu courant, qui marque le souhait d’avoir une installation de confort afin de pouvoir vivre dans de bonnes conditions.

8Les quelques éléments liés à la défense, comme les fenêtres de tir du mur oriental, indiquent la double compétence de cette construction qui était à la fois logis (occasionnel ?) et tour de défense.

9Les données historiques nous donnaient pour datation de cette tour une chronologie postérieure au milieu du xive s. Si aucun mobilier archéologique ne nous renseigne sur la chronologie de la tour, c’est la fouille d’une des structures qui fournit un élément de datation important. Le charbon de bois piégé dans le mortier de chaux de la tranchée de fondation a été daté par radiocarbone. La fourchette la plus large nous donne une date comprise entre 1169 et 1270. La tour Al Monte de San-Gavino-di-Tenda aurait bien été érigée durant le second Moyen Âge et non au Moyen Âge tardif. Une étude historique plus approfondie serait nécessaire pour compléter ce travail et confirmer la datation de cette tour si singulière. À cela, il faudrait associer la seconde tour, que nous qualifierions de logis seigneurial (U Catarellu ou Torra Al Monte), et les traces du village pour restituer une histoire complète de ce site.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue de la tour depuis le village
Crédits Cliché : P. Ferreira (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/50353/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Patrick Ferreira, « San-Gavino-di-Tenda – Torra Al Monte » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 08 janvier 2021, consulté le 24 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/50353

Haut de page

Auteur

Patrick Ferreira

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Patrick Ferreira

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search