Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse20182B – Haute-CorseVille-di-Pietrabugno – Glacière N...

2018
2B – Haute-Corse

Ville-di-Pietrabugno – Glacière Nivera Nova

Opération préventive de diagnostic (2018)
Responsable d’opération : Patrick Ferreira

Entrées d’index

Année de l'opération :

2018

Numéro d’opération :

081606

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Préalablement au projet de consolidation, restauration et valorisation de la glacière située à Ville-di-Pietrabugno, au lieu-dit Nivera Nova, un diagnostic archéologique a été prescrit afin de documenter cette construction atypique de la période génoise (fig. 1).

Fig. 1 – Vue générale de la glacière

Fig. 1 – Vue générale de la glacière

Cliché : P. Ferreira (Inrap).

2Le travail mené sur le terrain a permis de dresser un plan actualisé de l’édifice (fig. 2). Le bâtiment, homogène dans sa construction, n’a subi qu’une modification majeure. Il s’agit de la création d’une porte située à l’opposé des portes primitives. Quant à la structure elle-même, bien qu’en bon état de conservation, elle nécessite quelques reprises de maçonneries et une intervention plus conséquente sur la toiture afin de stopper d’éventuelles dégradations qui mettraient en péril la glacière.

Fig. 2 – Plan masse de la glacière

Fig. 2 – Plan masse de la glacière

DAO : A. Farge (Inrap).

3L’une des originalités du bâtiment consiste en son système d’arcature mis en place pour la couverture de lauze. En effet, un arc longitudinal à double arcature croise un arc transversal simple pour assurer le soutien de la voûte en anse de panier. Les deux arcs se croisent au centre de

4l’espace, l’arc longitudinal englobant l’arc transversal. Ces deux arcs sont bâtis des mêmes matériaux que le reste de la construction et liés au mortier de chaux.

5Avec ce système assez imposant, il a été possible de couvrir la glacière d’une voûte en coffrage, surmontée d’une couverture de lauze. La masse de la couverture est estimée au minimum entre 18 et 19 t compte tenu de la densité du matériau (100 à 200 kg/m2) et de la surface de la toiture (180 m2 minimum).

6Au final, la glacière de Nivera Nova, qui date du xviie s., est un exemple assez original d’architecture vernaculaire inspirée de la construction génoise qui mérite d’être remise en valeur.

7Les deux puits à neige, qui n’ont pas fait l’objet de sondage spécifique, nécessiteraient d’être suivis lors des travaux de restauration/valorisation.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue générale de la glacière
Crédits Cliché : P. Ferreira (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/50407/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 252k
Titre Fig. 2 – Plan masse de la glacière
Crédits DAO : A. Farge (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/50407/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 360k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Patrick Ferreira, « Ville-di-Pietrabugno – Glacière Nivera Nova » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 08 janvier 2021, consulté le 18 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/50407

Haut de page

Auteur

Patrick Ferreira

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Patrick Ferreira

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search