Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse2019Projets collectifs de rechercheTrà Mare è Monti : approche géoar...

2019
Projets collectifs de recherche

Trà Mare è Monti : approche géoarchéologique des paysages de Corse à l’Holocène, entre mer et intérieur des terres

Projet collectif de recherche (2019)
Responsable d’opération : Matthieu Ghilardi

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : CNRS

Texte intégral

1En 2019, les activités du PCR se sont poursuivies avec la réalisation d’opérations de prélèvement par carottage dans la lagune de Biguglia, ainsi qu’avec de nouvelles analyses de laboratoire pour les autres sites étudiés (Crovani, Calenzana et San Ciprianu, Lecci) (fig. 1).

Fig. 1 – Cartographie des activités 2019

Fig. 1 – Cartographie des activités 2019

DAO : M. Ghilardi (CNRS).

2Un carottage de 4,20 m de longueur a été réalisé en octobre (équipe : Matthieu Ghilardi, CNRS et François Warichet, Université de Liège, Belgique) en collaboration avec la réserve naturelle de l’étang de Biguglia. La zone de prélèvement se situe entre la presqu’île San Damiano et le cordon littoral de la Marana (fig. 2). L’objectif final de l’étude du carottage, qui sera réalisée en laboratoire au CEREGE (Aix-en-Provence), est de pouvoir déterminer :

  • l’âge de la formation de la lagune de Biguglia ;

  • la date de création originelle de la route reliant le cordon de la Marana et l’ancienne île de San Damiano ;

  • l’évolution de la végétation en lien avec les activités humaines au cours du IIe millénaire de notre ère.

Fig. 2 – Localisation du carottage réalisé dans la lagune de Biguglia

Fig. 2 – Localisation du carottage réalisé dans la lagune de Biguglia

DAO : M. Ghilardi (CNRS).

3En 2019, les analyses de laboratoire ont concerné trois sites littoraux (Biguglia, Crovani et San Ciprianu) :

4Dans l’étang de Crovani (Calenzana) et dans le delta de l’Osu (Lecci-San Ciprianu), les identifications de pollens et de NPP (Non Pollen Palynomorphs) se sont poursuivies sur les séquences sédimentaires prélevées en 2018. Dans le cadre d’une collaboration avec l’université de Rome La Sapienza (collab. Federico di Rita), 45 échantillons ont été étudiés, couvrant les six derniers millénaires. Dans le delta de l’Osu, deux carottages ont fait l’objet d’une vingtaine de prélèvements pour identification palynologique, la période d’étude couvrant les 2 700 dernières années. Le travail analytique a été initié par Jordi Revelles (IPhES, Espagne et Université autonome de Barcelone, Espagne) et se poursuivra en 2020. Enfin, à Biguglia, 10 échantillons ont été prélevés et sont en cours d’analyse par Jordi Revelles dans le cadre d’une nouvelle collaboration internationale sur la caractérisation paléoenvironnementale des zones humides littorales de Corse.

5En complément de l’étude des bioindicateurs, des analyses de granulométrie LASER et de perte au feu (teneurs en matière organique et en carbonates) ont été effectuées sur l’ensemble des séquences sédimentaires prélevées dans les zones humides de Crovani, Biguglia et du delta de l’Osu. Ce travail a été entièrement réalisé au CEREGE (Aix-en-Provence) par Matthieu Ghilardi, dans les locaux du laboratoire de sédimentologie. Au total, près de 200 échantillons ont été traités et permettront de reconstituer les dynamiques de dépôt sédimentaire pour chaque zone humide étudiée, l’objectif étant de déterminer d’éventuels apports détritiques grossiers.

6De nouvelles datations radiocarbone ont été réalisées pour chacune des séquences sédimentaires étudiées, associant des analyses effectuées au laboratoire de datation par le radiocarbone de Poznan (Pologne) mais aussi dans le cadre du programme national ARTEMIS (MCC).

7Enfin, dans le cadre d’une collaboration avec l’Université de Liège et du suivi du master 1 de François Warichet, des analyses géochimiques (isotopie du plomb) ont été menées sur les sédiments argileux de la séquence sédimentaire prélevée à Crovani. Ces mesures ont été complétées par des analyses XRF Itrax core scanner à haute réalisation réalisées au CEREGE. La composition minérale élémentaire a ainsi pu être déterminée sur l’ensemble de la séquence, même si certaines discontinuités sont observées, dues à l’hétérogénéité des sédiments.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Cartographie des activités 2019
Crédits DAO : M. Ghilardi (CNRS).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/50436/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 602k
Titre Fig. 2 – Localisation du carottage réalisé dans la lagune de Biguglia
Crédits DAO : M. Ghilardi (CNRS).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/50436/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Matthieu Ghilardi, « Trà Mare è Monti : approche géoarchéologique des paysages de Corse à l’Holocène, entre mer et intérieur des terres » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 12 janvier 2021, consulté le 27 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/50436

Haut de page

Auteur

Matthieu Ghilardi

CNRS, CEREGE

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Matthieu Ghilardi

CNRS, CEREGE

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search