Navigation – Plan du site
2006

Orliac-de-Bar, Bar

Responsable(s) des opérations : Bernard Simonnot
Notice rédigée par : Bernard Simonnot

Entrées d’index

Nature des opérations :

Prospection (PR)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 2654

Date de l'opération : 2006 (PR)

1Les sites archéologiques miniers, sur les communes de Bar et d'Orliac-de-Bar, connus et répertoriés à ce jour, sont pratiquement inexistants, d'où un intérêt particulier à exécuter ce genre de travail.

2Il est à noter que toutes les recherches ont porté sur la zone dite de la faille d'Argentat, ainsi que sur les failles secondaires, là où la minéralisation a été la plus probable en délaissant la zone du bassin d'effondrement qui, elle, est totalement vierge de tous vestiges anthropiques miniers. Dès le départ, ces hypothèses se révélèrent exactes.

3Les recherches effectuées depuis plusieurs années, sur un autre mode d'exploitation du minerai que celui connu jusqu'alors, ont permis de repérer une vingtaine de sites sur différentes communes. En effet, l'extraction à ciel ouvert, par minières de pentes, en suivant les filons de quartz, nous a permis d'identifier nombres de sites totalement inconnus jusqu'à ce jour. Deux sites majeurs ont été étudiés cette année : celui du pont de l'Hospital sur la commune de Bar, et celui du pont du Passadour sur la commune d'Orliac-de-Bar. Ce sont deux sites remarquables quant à leur surface. Les minières du pont de l'Hospital sont les plus nombreuses puisqu'il a été recensé une trentaine de tranchées d'exploitations dont certaines atteignent une longueur de plus de 60 m, ce qui tend à supposer qu'il y eut ici une grosse exploitation du minerai. Sur d'autres communes, certaines mines mesurent jusqu'à plus de 100 m, pour une largeur de plus de 20 m et une profondeur de 6 m à 8 m ; elles seront étudiées postérieurement.

4Les prospections futures porteront toujours sur l'environnement de la zone fracturée de la faille d'Argentat qui est très prometteuse. Plusieurs sondages s'avèreraient très utiles pour confirmer ou infirmer ces hypothèses.

5Outre mon secteur opérationnel, une autre prospection ponctuelle effectuée en haute Corrèze, notamment à l'ouest d'Ussel, a démontré qu'ici aussi l'exploitation minière a laissé de nombreuses traces. La prospection en haute Corrèze devrait être envisagée dans les années à venir.

6Après trois années de prospections, il est évident qu'en de nombreux endroits de la Corrèze les sites miniers sont très nombreux. On en dénombre pour ce qui concerne les communes de Bar et Orliac-de-Bar : Boussac, 4 ; Ceaux, 4 ; Lachaud, 6 ; Le Bessou, 5 ; Le Deveix, 7 ; L'Hospital, 4 ; Passadour, 3 ; Orliac-de-Bar, 4.

7Simonnot Bernard 

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Bernard Simonnot, « Orliac-de-Bar, Bar », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Limousin, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 05 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5049

Haut de page

Responsable d'opération

Bernard Simonnot

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals