Navigation – Plan du site
2006

Crozant – Le château (porte III)

Responsable(s) des opérations : Julien Denis
Notice rédigée par : Julien Denis

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge*

Géographique :

Limousin, Creuse (23), Crozant

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 2674

Date de l'opération : 2006 (SU)

1Dégagée en grande partie lors d'un sondage réalisé en 2005 par Guillaume Demeure (BSR 2005 : 26-27), la porte III est la dernière des trois portes principales jalonnant l'accès à la partie septentrionale du site de Crozant. Il s'agit d'une tour-porte quadrangulaire de 8,70 m sur 5,60 m, composée à l'ouest d'un passage de 2,50 m de large, et à l'ouest d'une chambre de tir équipée de trois archères à embrasures triangulaires.

2Le complément de fouille réalisé en 2006 a permis de dégager le passage jusqu'aux anciens niveaux de circulation, où deux états successifs ont été identifiés. Le sol le plus ancien, composé en grande partie d'un empierrement, a par la suite été rechargé, en même temps que les crapaudines de la porte étaient surhaussées. L'extension du sondage en avant et en arrière de la porte a également permis de mettre en évidence de nouvelles maçonneries, au sud, à l'extérieur de la porte, un mur a été dégagé sur un seul de ses parements. Établi selon un axe nord-sud, il est bâti en moellons agencés avec soin, mais n'est conservé que sur trois assises. Bâti sans fondations et reposant directement sur un dépôt d'occupation, il apparaît en fait assez tardif.

3Au nord, deux bâtiments apparaissent accolés à la tour-porte. Le premier n'est connu que par son mur ouest, dégagé sur une longueur de 2 m, et percé d'une baie étroite. C'est probablement dans cette pièce que débouchait l'escalier permettant d'accéder à la chambre de tir de la tour-porte. Construit juste au-devant, dans le prolongement du passage de la porte, un deuxième espace bâti a été identifié : il est composé de deux murs chaînés perçus chacun sur un seul parement (leur épaisseur n'est pas connue) et conservés sur une hauteur de 1,60 m. Ces murs délimitent un espace somme toute assez réduit (les dimensions intérieures supposées sont de 3 m sur 1,80 m) dont on ignore la nature exacte.

4Si ce complément de fouille a permis d'observer la tour-porte dans son intégralité, il a également mis en évidence une assez grande densité de structures bâtie jusqu'alors insoupçonnées sur le site.

5 (Fig. n°1 : Partie est de la tour porte: une chambre de tir )

6DENIS Julien

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Partie est de la tour porte: une chambre de tir

Fig. n°1 : Partie est de la tour porte: une chambre de tir

Auteur(s) : Denis, Julien (INRAP). Crédits : INRAP (2006)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Partie est de la tour porte: une chambre de tir
Crédits Auteur(s) : Denis, Julien (INRAP). Crédits : INRAP (2006)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/5070/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 69k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Julien Denis, « Crozant – Le château (porte III) », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Limousin, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 19 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5070

Haut de page

Responsable d'opération

Julien Denis

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals