Navigation – Plan du site
2006

Moustier-Ventadour – Château de Ventadour

Responsable(s) des opérations : Laurent D'Agostino
Notice rédigée par : Laurent D'Agostino

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 2651 et 2694

Date de l'opération : 2006 (SD)

1Les campagnes d'études menées chaque année au château de Ventadour depuis 2002 ont pour mission de compléter les connaissances du site et de guider la restauration du bâti pour sa mise en valeur. En 2002, la cour du château était encombrée de déblais de destruction qui recouvraient l'ensemble des constructions localisées au nord et nord-ouest de la fortification.

2À la suite des sondages d'évaluation réalisés en 2005 sur le secteur de la plate-forme sud-est, l'ensemble du secteur a fait l'objet d'un suivi des travaux de terrassement et de restauration engagées par l'architecte en chef des Monuments historiques, Stefan Manciulescu. Ces travaux ont permis de compléter les observations relatives à la chronologie de l'occupation de ce secteur et à la construction des courtines et aménagements de terrasses. Parmi les apports majeurs de ce suivi de travaux, on notera l'identification d'une citerne maçonnée dans la partie nord-est de la plate-forme, où un caniveau avait été observé en 2005 à proximité de la poterne sud-est de la cour centrale. Les eaux de ruissellement de la cour centrale sont recueillies à proximité de la poterne et canalisées jusque dans la citerne, dont la capacité atteint 50 m3 environ. Les observations ont en outre montré que la courtine de la plate-forme sud-est était construite de manière homogène sur toute sa longueur ; le mobilier recueilli tend à démontrer que l'ensemble de ce secteur avait été aménagé à la fin du XVe s. ou au XVIe s.

3Les campagnes de fouilles programmées des années précédentes se sont attachées à dégager le logis seigneurial qui occupe une partie du pan ouest de la courtine de la cour centrale. Ce bâtiment est daté par les textes et par l'étude archéologique du XVe s. Une série de sondages ouverts dans les pièces en enfilade du rez-de-chaussée démontrait que ce corps de logis a été bâti sur des espaces vierges de construction sur sa moitié nord. En revanche, il est venu remplacer au moins un bâtiment plus ancien sur la moitié sud de son emprise. La campagne de fouille de septembre 2006 avait pour objet de reconnaître les niveaux d'occupation antérieurs à la fin du Moyen Âge, entrevus par les sondages les années précédentes, ainsi que le secteur de la tour carrée, au sud-est de la cour centrale. La pièce sud du logis et les espaces qui l'environnent au sud-est ont fait l'objet d'un dégagement mécanique des remblais de destruction qui les encombraient et d'une fouille partielle en aires ouvertes ou en sondages. L'étude des élévations, ainsi dégagées sur 3 m de hauteur, a été réalisée.

4La tour carrée montre deux phases de construction. En premier lieu, une tour à trois contreforts par face (dont des contreforts englobant les angles de la tour) (Fig. n°1 : Vue de l’angle intérieur est de la tour carrée) appartient à la première phase de construction identifiée sur le site, dans le courant du XIIe s. ou au début du XIIIe s. Elle montre un premier niveau marqué à l'intérieur par des pilastres en milieu de murs, qui permettent de restituer un voûtement sur arcs doubleaux retombant sur un probable pilier central, dont aucune trace n'est conservée. Des prélèvements de charbons dans les mortiers de la tour ont été réalisés et devraient faire l'objet de datations par radiocarbone. Le bâtiment a été arasé et ses parties hautes reconstruites dans une seconde phase, datable du XVe s. d'après les modénatures des cheminées et des baies conservées dans les étages. Une tour d'escalier polygonale desservant les étages de la tour a en outre été documentée et peut être datée de la seconde moitié du XVe s. au plus tôt.

5Parallèlement, la courtine de la cour centrale a été construite en appui sur la tour à contreforts, dans ses angles nord et sud, à la fin du XIIIe s. en même temps que le logis et la tour carrée. Concernant les structures antérieures au logis du XVe s., le plan que l'on obtient après dégagement des maçonneries antérieures arasées est celui d'un logis de plan rectangulaire s'accolant d'une part à l'angle nord-ouest de la tour carrée à contreforts, d'autre part à la courtine ouest de la cour centrale. Le plan qui se dessine au sol est partiel car les murs ont été entièrement détruits parfois jusqu'au substrat. Ce logis est donc mal documenté (hauteur ? ouvertures ?), les travaux de la fin du Moyen Âge ayant fait « table rase » du bâtiment.

6Les sondages pratiqués dans l'emprise de ce logis disparu n'ont révélé qu'un lambeau de sol : un cailloutis damé isolé des murs arasés, mais calé par un mobilier céramique homogène dans un large Moyen Âge central (XIIe s. - XIIIe s.). En revanche, le remblai de terrasse qui le reçoit est conservé sur l'emprise de l'ancien logis.

7Les couches archéologiques conservées sous le sol du logis du XVe s. sont pour l'essentiel relatives au chantier de destruction de l'ancien bâtiment et de reconstruction du nouveau : bac à gâcher le mortier, stockage de matériaux de construction, épandage de chaux liquide, trou de poteau peut-être pour l'échafaudage, remblai de nivellement de la nouvelle terrasse. Les sols de circulation du XVe s. ont eux disparu, probablement lors de la dernière destruction organisée du château qui a servi de carrière de pierres.

8D'Agostino Laurent, Campech Sylvie

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Vue de l’angle intérieur est de la tour carrée

Fig. n°1 : Vue de l’angle intérieur est de la tour carrée

Auteur(s) : D'Agostino, Laurent (HADÈS). Crédits : D'Agostino, Laurent, HADÈS (2006)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Vue de l’angle intérieur est de la tour carrée
Crédits Auteur(s) : D'Agostino, Laurent (HADÈS). Crédits : D'Agostino, Laurent, HADÈS (2006)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/5105/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 82k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Laurent D'Agostino, « Moustier-Ventadour – Château de Ventadour », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Limousin, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 19 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5105

Haut de page

Responsable d'opération

Laurent D'Agostino

HADÈS

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals