Navigation – Plan du site

AccueilRégionsEspace Caraïbes2017MartiniqueLa Trinité – Château Dubuc

2017
Martinique

La Trinité – Château Dubuc

Opération préventive de diagnostic (2017)
Responsable d’opération : Anne Jegouzo

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017

Numéro d’opération :

416

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Le Château Dubuc, habitation Sucrerie du xviiie s., dénommée également habitation La Caravelle, classé Monument Historique et propriété du Parc Naturel de la Martinique, bénéficie depuis 15 ans d’un vaste programme de restauration. Le nouveau projet s’intéresse à la zone de la purgerie, en contrebas de la sucrerie. Le diagnostic archéologique est réalisé sur la totalité de la zone, soit 2 142 m2 et atteint une surface d’ouverture de 8,82 % (fig. 1).

Fig. 1 – Plan général

Fig. 1 – Plan général

DAO : A. Jégouzo (Inrap).

2Si les sources historiques se révèlent relativement pauvres, la carte de Moreau du Temple, réalisée en 1770, offre un relevé contemporain de l’habitation. La particularité ici, est l’absence de représentation de la purgerie, pourtant une construction en pierre monumentale de près de 1 000 m2.

3L’expertise a révélé un riche potentiel archéologique avec 2 phases d’occupation successives.

4Une première phase d’occupation a été observée entre 1 m et 0,50 m de profondeur. Elle est caractérisée par la présence d’un vaste bâtiment en pierre en partie conservé en élévation et enseveli sous la purgerie. En marge de cet édifice, des maçonneries ont été repérées en amont et dans le secteur nord. Différentes structures, de type foyers ou aires de gâchage, participent également à cette première phase. S’agit-il d’une première purgerie ? Peuvent-ils se rattacher à la description de la carte de Moreau du Temple ?

5La seconde phase est marquée par un vaste programme architectural, d’ampleur comparable à celui mis en œuvre pour l’installation des entrepôts. Si une purgerie est clairement identifiée (fig. 2), les bâtiments édifiés de part et d’autre restent à interpréter. Au nord, l’hypothèse d’un moulin à eau paraît peu vraisemblable au regard des résultats des sondages réalisés. Toutefois, la fonction des constructions de ce secteur s’avère encore énigmatique.

Fig. 2 – Vue générale de la purgerie

Fig. 2 – Vue générale de la purgerie

Cliché : C. Martin (Inrap).

6Au sud, les maçonneries et structures pourraient évoquer une vinaigrerie (fig. 3).

Fig. 3 – Au premier plan, une chaudière intégrée à un sol ; en arrière-plan, le pignon de la purgerie percée d’une possible évacuation.

Fig. 3 – Au premier plan, une chaudière intégrée à un sol ; en arrière-plan, le pignon de la purgerie percée d’une possible évacuation.

Cliché : C. Martin (Inrap).

7Dans l’ensemble les maçonneries enfouies sont parfaitement conservées alors que celles en élévation présentent des états très différents (fig. 4). Cette distinction résulte-t-elle de natures d’élévations différentes ?

8Hormis quelques niveaux de sol pavé ou carrelé, l’essentiel des niveaux de circulation ont été difficilement identifiables.

Fig. 4 – Exemple de l’appareil des murs avec utilisation de fragments de TCA et de céramiques sucrières pour les calages et réglages des assises

Fig. 4 – Exemple de l’appareil des murs avec utilisation de fragments de TCA et de céramiques sucrières pour les calages et réglages des assises

Cliché : C. Martin (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général
Crédits DAO : A. Jégouzo (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/51942/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 402k
Titre Fig. 2 – Vue générale de la purgerie
Crédits Cliché : C. Martin (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/51942/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 97k
Titre Fig. 3 – Au premier plan, une chaudière intégrée à un sol ; en arrière-plan, le pignon de la purgerie percée d’une possible évacuation.
Crédits Cliché : C. Martin (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/51942/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 201k
Titre Fig. 4 – Exemple de l’appareil des murs avec utilisation de fragments de TCA et de céramiques sucrières pour les calages et réglages des assises
Crédits Cliché : C. Martin (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/51942/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 265k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne Jegouzo, « La Trinité – Château Dubuc » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Espace Caraïbes, mis en ligne le 27 janvier 2021, consulté le 25 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/51942

Haut de page

Auteur

Anne Jegouzo

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Anne Jegouzo

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search