Navigation – Plan du site
2006

Saint-Just – ZAC

Responsable(s) des opérations : Mathieu Lançon
Notice rédigée par : Mathieu Lançon

Entrées d’index

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 11713, 11714 et 11715

Date de l'opération : 2006 (EX)

1Une forte densité de structures a été révélée au cours de ce diagnostic localisé sur la rive gauche de la vallée de la Seine, au nord de Vernon.

2Quelques plans de bâtiments ont été mis au jours dont certains, circulaires, rappellent les sites de Cahagnes (Calvados), Poses (Eure), Bouafles (Eure) et d'autres installations de la vallée de Seine. Ces plans, repérés dans la tranchée 11, si ils s'avèrent exacts sont à mettre en perspective avec la présence sur le site d'une nécropole de La Tène ancienne. En effet, ce type de construction est surtout connue au cours des âges du Fer.

3La nécropole offre la possibilité de voir évoluer le corpus des ensembles funéraires de l'âge du Fer dans la région. En effet, la conservation des vestiges est plutôt bonne et permet des lectures taphonomiques et anthropologiques. La zone, contrairement aux sites de Bosrobert « Les Garennes » (David Honoré, 2003), de Tournedos-sur-Seine (Florence Carré) et de Val-de-Reuil « Pharmaparc » (Marie-Luce Merleau), ne semble pas enclose. La faible densité de sépultures observée laisse supposer une courte utilisation du lieu et un ensemble funéraire homogène.

4L'opération a également mis en évidence une voie romaine de petite envergure autour de laquelle semble s'organiser un parcellaire rural. Le bâtiment de plan rectangulaire mis au jour dans la tranchée 3 (ensemble A) peut être associé à cette phase d'occupation. L'axe de celui-ci et son positionnement semble contraint par les lignes du parcellaire gallo-romain.

5De nombreux faits observés restent cependant difficiles à appréhender chronologiquement. L'absence de zones de rejets domestiques ou artisanaux oblige une simple lecture en plan. L'enclos sinueux, dégagé dans les tranchées 9, 10, 11, 12 et 13, peut être très ancien. Les structures 13.01 et 12.24 confirment une occupation protohistorique de ce secteur de l'emprise, mais celle-ci serait bien lâche. Les grands bâtiments repérés dans les tranchées 8, 11 et 12 présentent un axe est-ouest et sont caractéristiques des périodes anciennes de la Protohistoire.

6Globalement, la carence de matériel et l'arasement des structures nous empêchent toutes certitudes. Il apparaît malgré tout que l'emprise est occupée depuis au moins La Tène ancienne et que la plupart des structures s'organisent par rapport à l'axe antique. Celui-ci a manifestement connu plusieurs états.

7LANÇON Mathieu

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Mathieu Lançon, « Saint-Just – ZAC », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 09 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5270

Haut de page

Responsable d'opération

Mathieu Lançon

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals