Navigation – Plan du site
2006

Pîtres – Rue de l’église

Responsable(s) des opérations : Claire Beurion
Notice rédigée par : Claire Beurion

Entrées d’index

Chronologique :

Bas-Empire, Empire romain

Géographique :

Haute-Normandie, Eure (27), Pîtres

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 2709

Date de l'opération : 2006 (EX)

1Le diagnostic a été mené sur une surface de 900 m2, préalablement à la construction d’une maison individuelle. Alors que nous nous situons au cœur de l’agglomération gallo-romaine de Pîtres, l’occupation antique apparaît ici de nature très spécifique : elle se définit par une accumulation, jusqu’à 1 m d’épaisseur, de sédiments limoneux fortement anthropisés, des apports organiques massifs étant à l’origine de leur coloration noire. Ces terres noires recèlent d’abondants épandages de mobilier : fragments de vaisselle, ossements de faune, coquilles d’huîtres, matériaux de démolition.

2Les témoins mobiliers reflètent un horizon chronologique qui va de la fin de la période gauloise jusque dans le courant de la première moitié du IIIe s. de notre ère, en parfaite concordance avec les occupations mises en évidence dans l’environnement immédiat. Seuls deux tessons, rattachables au IVe s., témoignent de la période du Bas-Empire. Les matériaux, trouvés en quantité, sont caractéristiques du contexte culturel gallo-romain de la région : tegulae, imbrices, mortier, blocs de silex et de calcaire équarris. Ils révèlent la démolition, dans un environnement proche, de bâtiments conséquents comme fait foi la découverte de très gros blocs de calcaire équarris d’environ 50 cm de côté, de blocs de silex imposants, d’un bloc de tuf et d’une probable pilette d’hypocauste.

3Ces terres noires, chargées de rejets domestiques, occupent manifestement une large place dans le centre antique puisqu’elles ont également été observées 200 m plus à l’ouest, rue de la Salle, en 1998. Immédiatement au nord se développe, en revanche, la limite septentrionale de l’agglomération gallo-romaine sous la forme d’un quartier d’habitat urbain stratifié (Gallien, 2006).

4Nous avions, au moment du diagnostic, interprété ce secteur comme un dépotoir de l’agglomération gallo-romaine. Une nouvelle intervention, menée récemment sur les parcelles adjacentes, a montré qu’une occupation se développait au sein des terres noires et qu’une partie des rejets était à mettre en liaison avec une importante activité de boucherie. Ses résultats seront exposés plus avant dans le bilan scientifique de 2007.

5BEURION Claire

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Claire Beurion, « Pîtres – Rue de l’église », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 13 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5293

Haut de page

Responsable d'opération

Claire Beurion

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals