Navigation – Plan du site
2006

Esclavelles – Les Hayons

Responsable(s) des opérations : Mathieu Lançon
Notice rédigée par : Mathieu Lançon

Entrées d’index

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 11779

Date de l'opération : 2006 (EX)

1Le diagnostic a permis de mettre en évidence l'occupation de ce microvallon de la frange brayonne du plateau du pays de Caux. En effet, un système parcellaire dense associé à plusieurs enclos d'occupation apparaît dans les tranchées. L'orientation des fossés de parcelles et des bâtiments semblent être contrainte par les mêmes problématiques d'aménagement du territoire au cours des deux grandes périodes d'utilisation du gisement, du second âge du Fer et début de l'Antiquité. Les nombreux indices collectés convergent vers une vocation agricole du lieu : présence de structures de stockage (grenier, fosses, silos ?), de structures de combustion (four à céréales ?), nature du mobilier (dollia, céramique commune).

2La présence sur ce secteur géographique d'une ferme indigène à l'aube de la romanisation et sa continuité antique n'est pas exceptionnelle. Les nombreuses opérations de l'A 29 ont permis de souligner une importante occupation des plateaux du pays de Caux au second âge du Fer et parfois plus précocement. Ici, l'occupation primitive se situe probablement dans le courant de La Tène finale. Les éléments céramiques de terra nigra et de terra rubra sont abondants et directement associés à des éléments indigènes très présents. La densité de la trame parcellaire et son organisation quasi orthonormée abondent dans ce sens. Cependant, la présence d'éléments céramiques plus grossiers dans les tranchées 2 et 3 (structures 09 et 28) associée à une armature de flèche peuvent souligner une occupation plus ancienne dont le plan n'apparaît pas clairement. Le site ne semble pas perdurer trop longtemps dans l'Antiquité, seuls quelques fragments de céramiques des IIe s. et IIIe s. ont été exhumés.

3La présence d'une zone funéraire au nord-ouest de l'emprise reste une éventualité.

4LANÇON Mathieu

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Mathieu Lançon, « Esclavelles – Les Hayons », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 27 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5315

Haut de page

Responsable d'opération

Mathieu Lançon

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals