Navigation – Plan du site
2006

Pîtres – Rue du Taillis, rue Lucas et rue Féron

Responsable(s) des opérations : Véronique Gallien
Notice rédigée par : Véronique Gallien

Entrées d’index

Géographique :

Haute-Normandie, Eure (27), Pîtres

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 11717

Date de l'opération : 2006 (EX)

1Précédant un projet de lotissement programmé dans le secteur nord de la ville de Pîtres, un diagnostic archéologique a été mené sur une surface de 29 850 m2. Dix-neuf sondages, couvrant 9,9 % de la surface totale, ont été ouverts et ont livré cent soixante structures : fossés, fosses, trous de poteau, quelques murs, un four domestique.

2Quelques pièces lithiques (hache polie, grattoirs, racloirs, éclats) recueillies dans les sondages attestent une présence humaine au moins dès le Néolithique sans toutefois pouvoir être associées à des structures en place.

3Les structures archéologiques se répartissent sur deux zones. La plus importante correspond à une occupation de la période antique. La plus modeste renferme les vestiges (fosses, fossés, mare) d’un établissement (agricole ? ) du bas Moyen Âge (XIIIe s - XVe s.) déjà observé sur une parcelle mitoyenne lors d’une opération de diagnostic précédemment menée par Thierry Lepert (SRA HN).

4L’installation la plus ancienne occupe l’essentiel du terrain (16 500 m2). Elle correspond à la limite septentrionale de l’agglomération antique de Pîtres, occupée entre La Tène finale et le début du IIIe s. La nature des vestiges (fossés, fosses, trous de poteau, four, murs) révèle à la fois une partie d’habitat et des limites de ville (Fig. n°1 : Vue de la zone d'habitat). Leur organisation nous conduit d’un quartier de la ville vers l’extérieur de l’agglomération. Nous suivons ainsi la progression et le développement de l’occupation depuis un secteur densément occupé caractérisé par une accumulation de structures évoquant un habitat urbain stratifié, vers la périphérie, puis la sortie de la ville, délimitée par un aménagement de fossés. Une possible intersection de voies et une entrée de ville pourraient être identifiées, permettant de compléter de manière significative nos connaissances sur l’aménagement urbain de cette localité antique.

5GALLIEN Véronique

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Vue de la zone d'habitat

Fig. n°1 : Vue de la zone d'habitat

Auteur(s) : Gallien, Véronique. Crédits : ADLFI (2006)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Vue de la zone d'habitat
Crédits Auteur(s) : Gallien, Véronique. Crédits : ADLFI (2006)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/5358/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 323k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Véronique Gallien, « Pîtres – Rue du Taillis, rue Lucas et rue Féron », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 19 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5358

Haut de page

Responsable d'opération

Véronique Gallien

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals