Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse20192A – Corse-du-SudVallée de la Gravona

2019
2A – Corse-du-Sud

Vallée de la Gravona

Prospection diachronique (2019)
Responsable d’opération : Hélène Paolini-Saez

Entrées d’index

Année de l'opération :

2019

Numéro d’opération :

081615

Nature de l'opération :

prospection inventaire
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Laboratoire régional d’archéologie (Corse)

Texte intégral

1La prospection-inventaire diachronique de quatre communes de la vallée de la Gravona en Corse-du-Sud (Bocognano, Tavera, Ucciani et Carbuccia) s’intègre dans une autorisation pluriannuelle (2018-2020) en lien avec une prospection-inventaire diachronique de cinq communes de la vallée du Prunelli en Corse-du-Sud (Bastelica, Ocana, Tolla, Eccica-Suarella et Bastelicaccia) menée par N. Ameziane-Federzoni. Ces deux opérations archéologiques s’articulent autour d’un projet européen porté par le GAL LEADER pays d’Ajaccio. Cette action vise à contribuer à la connaissance de l’occupation du territoire du pays d’Ajaccio, au sens géographiquement large, puisque ce sont la communauté de communes du Celavu Prunelli et la communauté d’agglomération du pays ajaccien (CAPA) qui sont concernées. Ces deux communautés de communes représentent un territoire de 21 communes pour une superficie de 678 km2. Dans le cadre de notre action, les communes de la communauté de communes du Celavu Prunelli sont plus directement concernées (soit 10 communes pour près de 410 km2), les données archéologiques des communes de la CAPA ayant fait l’objet d’une révision dans le cadre de la réalisation d’un atlas archéologique porté par la DRAC de Corse en 2018.

2Cette opération archéologique a pour but de renseigner et de compléter la carte archéologique afin de définir les modalités d’occupation de ce territoire aussi bien du point de vue des entités archéologiques que des monuments architecturaux civils et religieux remarquables. Cette prospection a une ambition assez forte puisque nous élargissons les observations de terrain classiques à une approche paléoenvironnementale, historique, généalogique et toponymique.

3En 2019, les visites apostoliques de Mgr Mascardi (1537) ont été retranscrites (du latin ou de l’italien) et traduites en français par Christian Nicolas et Marion Viallon (université Jean-Moulin Lyon 3) sous la coordination d’Antoine Franzini (Université de Paris Est Marne-la-Vallée). Ces documents inédits permettent d’apporter un renouveau d’informations sur le patrimoine bâti religieux du second quart du xvie s.

4Ce travail pourra être couplé avec l’étude archéologique du patrimoine religieux et renseigner l’état de conservation de certains édifices lors de la visite apostolique.

5Cette année, plusieurs sorties ont été réalisées sur les communes de Carbuccia, Bocognano et Ucciani. Il s’agissait de vérifier l’emplacement de certaines entités et d’appréhender leur extension géographique. Les sites vérifiés ont concerné essentiellement la Protohistoire (fig. 1). Douze entités sont concernées : il s’agit de sites perchés avec un point de vue permettant l’observation et le contrôle du territoire. On perçoit un maillage très fort par le biais d’aménagements successifs en visibilité directe ou intermédiaire. Comme indiqué en 2018, 13 % des entités pré-protohistoriques (30 % des sites répertoriés sur la CAN) ne sont pas attribués à une période précise : âge du Bronze ou âge du Fer. Toutefois, elles dévoilent une occupation préférentiellement liée aux fortifications. On perçoit nettement une volonté de réinvestir les critères topographiques du territoire : escarpement, perchement, point d’observation en lien avec le besoin de se protéger, de contrôler le territoire et donc d’observer les environs.

Fig. 1 –A Bocca : perle réalisée en roche métamorphique

Fig. 1 –A Bocca : perle réalisée en roche métamorphique

Clichés : H. Paolini-Saez (LRA).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 –A Bocca : perle réalisée en roche métamorphique
Crédits Clichés : H. Paolini-Saez (LRA).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/53702/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 190k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hélène Paolini-Saez, « Vallée de la Gravona » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 06 février 2021, consulté le 18 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/53702

Haut de page

Auteur

Hélène Paolini-Saez

Laboratoire régional d’archéologie

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Hélène Paolini-Saez

Laboratoire régional d’archéologie

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search