Navigation – Plan du site
2006

Pont-Audemer – 10 route de Rouen

Responsable(s) des opérations : Jean-Yves Langlois
Notice rédigée par : Jean-Yves Langlois

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge, Temps Modernes

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 11720

Date de l'opération : 2006 (EX)

1Le projet de construction d’un immeuble a entraîné la réalisation de sondages archéologiques. Implantées sur la rive droite de la Risle, entre le versant sud de la vallée et la rivière, les deux tranchées de recherche ont livré les restes d’un îlot du quartier Saint-Aignan.

2Ce quartier, développé vraisemblablement en fonction de la route de Rouen à Lisieux, est situé hors des murs de Pont-Audemer, en face d’une des portes principales de la ville. L’examen des plans les plus anciens, datant du XVIIe s. montre, en cet endroit, une surface exempte de constructions. Les sondages archéologiques révèlent quant à eux, l’existence de vestiges particulièrement bien conservés.

3Les traces les plus anciennes ont été trouvées à l’est de la parcelle. Les niveaux archéologiques reposent sur un méplat aménagé sur la craie naturelle. Les témoins archéologiques sont constitués de sols en silex, sans doute des éléments de sols extérieurs, comme des chaussées de rue ou de cours, et de sols en terre battue typiques des intérieurs de bâtiments (ici probablement en pans de bois - colombages). Ces niveaux sont datés par des fragments de céramiques aux alentours de l’an mil. C’est donc, au moins dès cette époque, que se met en place ce quartier.

4Des éléments de voie, ou de cour, également attribuables au Moyen Âge, occupent l’espace à l’ouest de la parcelle. À la fin du Moyen Âge ou au début l’époque moderne (entre le XIVe s. et le XVIe s. ?), un bâtiment maçonné, avec peut-être une tourelle d’escalier, est construit, en partie aux dépens de la voie. Il est détruit au XVIe s., pour des raisons inconnues. L’ensemble est recouvert par plusieurs couches d’alluvions provenant de débordements successifs de la Risle, tandis que des remblais importants surélèvent le secteur oriental. Comme l’indiquent les plans du XVIIe s. et du XVIIIe s., aucune construction n’occupe alors le secteur. Il faut attendre le XIXe s. pour que cette parcelle soit de nouveau bâtie.

5LANGLOIS Jean-Yves

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Yves Langlois, « Pont-Audemer – 10 route de Rouen », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 08 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5375

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Yves Langlois

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals