Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse20192A – Corse-du-SudSainte-Lucie-de-Tallano – Église ...

2019
2A – Corse-du-Sud

Sainte-Lucie-de-Tallano – Église de Saint-Jean-Baptiste

Fouille programmée (2019)
Responsable d’opération : Patrick Ferreira

Entrées d’index

Année de l'opération :

2019

Numéro d’opération :

081964

Chronologie :

époque médiévale

Nature de l'opération :

fouille programmée
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1L’église de Saint-Jean-Baptiste se situe sur la commune de Sainte-Lucie-de-Tallano, au lieu-dit Pieve e San Giovani. Construite sur les terres de l’ancienne pieve d’Attalà, elle est isolée et éloignée des villages actuels. Le cours d’eau du Rizzanese coule en contrebas de l’église à environ 500 m.

2L’édifice est construit sur un promontoire, « poggio » au sommet aplani, représentant une surface de 400 m2. Il culmine à environ 328 m NGF.

3En 2019, l’opération de fouille archéologique s’est déroulée dans la continuité des travaux menés en 2014, puis repris depuis 2018 à l’intérieur de l’église et plus précisément dans la nef.

4Les objectifs de cette campagne devaient répondre aux problématiques abordées lors des campagnes précédentes et habituelles d’un site religieux. Il s’agissait de poursuivre la documentation sur les aménagements liturgiques observés en 2014 et 2018, de répondre à la problématique funéraire et de vérifier la présence de structures archéologiques plus anciennes évoquées par nos prédécesseurs. Ces travaux permettront de proposer une chronologie complète d’un type de site emblématique en Corse que sont les églises de pieves.

5Une surface de fouille de 44,5 m2 a été ouverte lors de cette campagne de fouille. En 2019, les observations archéologiques sont dans la continuité de celles réalisées en 2018. Pour l’instant, trois grandes phases se dégagent. La phase la plus récente est l’utilisation de l’espace de la nef, comme lieu d’inhumation à la fin de la période moderne et au début de l’Époque contemporaine. Le niveau de sol retrouvé en 2014, 2018 et 2019 constitue la seconde phase d’occupation des lieux. Lors de la visite apostolique de Mgr Mascardi, en 1587, celui-ci décrit un sol de terre battue. Ce sol fut probablement établi après sa visite : en effet, lors de cette même visite, il décrit également un mur de séparation entre la nef et le chœur, que nous avons retrouvé en fouille jusqu’à sa base, et que vient recouvrir le sol.

6En 2019, la fouille a permis de suivre le niveau de sol de carreaux de terre cuite entamé par la mise en place de sépultures de l’époque contemporaine (fig. 1).

7Au total, sept inhumations ont été retrouvées, dont une double (huit squelettes). La septième sépulture n’a pas été fouillée car en limite de fouille. Elle sera traitée lors de la dernière campagne qui sera menée en 2020.

Fig. 1 – Plan de la fouille en 2019

Fig. 1 – Plan de la fouille en 2019

DAO: M. Seguin (SRA), P. Ferreira (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan de la fouille en 2019
Crédits DAO: M. Seguin (SRA), P. Ferreira (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/53787/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 260k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Patrick Ferreira, « Sainte-Lucie-de-Tallano – Église de Saint-Jean-Baptiste » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 06 février 2021, consulté le 29 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/53787

Haut de page

Auteur

Patrick Ferreira

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Patrick Ferreira

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search