Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse20192B – Haute-CorseCalenzana, Galéria – Mines de l’A...

2019
2B – Haute-Corse

Calenzana, Galéria – Mines de l’Argentella

Prospection thématique (2019)
Responsable d’opération : Florian Leleu
Notice rédigée avec Adrien Arles

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Arkemine

Texte intégral

1Une seconde campagne de prospection avec relevés s’est déroulée au cours de l’année 2019 sur l’étendue de l’ancienne concession minière de l’Argentella, située sur les communes de Galéria et Calenzana (Haute-Corse). Les premières investigations de 2018 avaient essentiellement porté sur les travaux miniers secondaires en périphérie de l’exploitation principale. Cette nouvelle campagne a été consacrée aux ouvrages miniers et aux installations d’assistance de la « Grande Tranchée », gisement principal de la concession (fig. 1). C’est aussi sur ce secteur que les sources écrites mentionnaient la présence de travaux anciens, c’est-à-dire antérieurs à la période de reprise contemporaine. Les explorations effectuées ont permis d’atteindre une partie de l’excavation présentant une architecture caractéristique d’un travail par abattage au feu. Cependant, les parois montrent systématiquement des traces de reprises à l’explosif qui rendent difficiles la lecture et l’interprétation du phasage des travaux. L’opération menée aura néanmoins permis de relever et d’étudier la quasi-totalité des percements ainsi qu’une grande partie des bâtiments du complexe minier. Les sources archivistiques mentionnaient également des constructions édifiées par les anciens exploitants qui ont été recherchées à quelques centaines de mètres au pied de l’exploitation. Plusieurs épandages de tegulae et de céramiques dont quelques fragments d’amphore ont pu être retrouvés. Ils ont été localisés au sein de plusieurs secteurs assez circonscrits, caractérisés par de nombreux épandages de blocs, voire même de lambeaux de murs fortement arasés. En formulant l’hypothèse que ces vestiges sont associés à l’exploitation du gisement de plomb argentifère, on peut désormais envisager que l’activité minière de l’Argentella a été initiée à l’Antiquité.

Fig. 1 – Chantier d’exploitation contemporain à l’Argentella

Fig. 1 – Chantier d’exploitation contemporain à l’Argentella

Cliché : A. Arles, F. Leleu (Arkemine).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Chantier d’exploitation contemporain à l’Argentella
Crédits Cliché : A. Arles, F. Leleu (Arkemine).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/53937/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 335k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Florian Leleu, Adrien Arles, « Calenzana, Galéria – Mines de l’Argentella » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 06 février 2021, consulté le 28 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/53937

Haut de page

Auteurs

Florian Leleu

Arkemine

Articles du même auteur

Adrien Arles

Arkemine

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Florian Leleu

Arkemine

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search