Navigation – Plan du site
2006

Forges-les-Eaux – Déviation RD915

Responsable(s) des opérations : Delphine Barbier-Pain et Willy Varin
Notice rédigée par : Delphine Barbier-Pain et Willy Varin

Texte intégral

Date de l'opération : 2006 (EV)

1À travers l’étude palynologique de ces deux zones humides, l’histoire de la végétation des alentours de Forges-les-Eaux durant les quinze derniers millénaires a pu être reconstituée avec toutefois d’importants hiatus chronologiques (Fig. n°1 : Diagramme pollinique synthétique de la tourbière du Flot). En effet, les carottages réalisés au niveau des deux sites ont permis d’obtenir :

2L’analyse pollinique de ces séquences sédimentaires a mis en évidence différentes phases d’évolution du paysage liées aux variations climatiques et/ou aux actions anthropiques ainsi que certaines particularités qui demandent à être corroborées par la réalisation d’études paléoenvironnementales supplémentaires dans le secteur.

3Ainsi, d’un point de vue de la dynamique de végétation, les points marquants de cette étude sont les suivants :

4En ce qui concerne l’impact des populations humaines sur leur environnement végétal et le résultat de leurs activités sur le façonnement du paysage actuel, la tourbière du Flot a livré de nombreux éléments. L’évolution du couvert forestier a été appréhendée en continu sur environ les trois derniers millénaires, soit approximativement depuis l’âge du Bronze moyen. On constate ainsi :

5Il est à noter que depuis l’âge du Bronze moyen, les activités agropastorales, sont restées très limitées dans le secteur. Plus particulièrement, les cultures, du fait de la médiocre qualité des sols, demeurent très réduites et seul l’élevage paraît se développer quelque peu et prendre un véritable essor au cours des Temps Modernes. Les diverses actions de déboisements du couvert forestier enregistrées apparaissent donc imputables principalement aux activités artisanales et notamment au développement de sites liés à la métallurgie et cela probablement dès le début de l’âge du Fer.

6Ainsi, ce travail constitue une première étape de reconstitution paléoenvironnementale du secteur de Forges-les-Eaux. Or, par chance, le pays de Bray possède un fort potentiel en zones humides, véritables archives sédimentaires. Aussi, afin d’obtenir d’une part, une meilleure connaissance du paysage de cette région et de son évolution au cours du temps et d’autre part, un référentiel complet couvrant l’ensemble des périodes bioclimatiques du Tardiglaciaire et de l’Holocène, cette étude nécessite d’être enrichie, à l’avenir, par de nouvelles analyses palynologiques.

7BARBIER-PAIN Delphine

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Diagramme pollinique synthétique de la tourbière du Flot

Fig. n°1 : Diagramme pollinique synthétique de la tourbière du Flot

Auteur(s) : Barbier-Pain, Delphine. Crédits : ADLFI (2006)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Diagramme pollinique synthétique de la tourbière du Flot
Crédits Auteur(s) : Barbier-Pain, Delphine. Crédits : ADLFI (2006)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/5417/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 181k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Delphine Barbier-Pain et Willy Varin, « Forges-les-Eaux – Déviation RD915 », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 26 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5417

Haut de page

Responsables d'opération

Delphine Barbier-Pain

INRAP

Willy Varin

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals