Navigation – Plan du site
2006

Archéologie et forêts domaniales de Haute-Normandie

Responsable(s) des opérations : Thierry Lepert et Jean Meschberger
Notice rédigée par : Thierry Lepert et Jean Meschberger

Entrées d’index

Nature des opérations :

Prospection inventaire (PI)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 2006 (PI)

1L'année 2006 marque une étape importante dans la gestion sylvicole des forêts domaniales de Haute-Normandie. La documentation commune à l'ONF et au SRA a été transmise aux personnels gestionnaires des différents massifs forestiers. Les agents de l'Office disposent désormais sur le terrain de données fiables, élaborées et vérifiées dans le cadre de la convention ONF-DRAC 2004-2005.

2Les fiches de sites communiquées aux Unités territoriales de l'Office sont accompagnées d'une « Note d'Agence » rédigée en concertation avec le SRA. Ce vade-mecum définit le cadre juridique et les règles de base de prise en compte dans les pratiques sylvicoles des vestiges archéologiques répertoriés. Il comporte également un volet consacré à l'identification et à l'enregistrement des nouvelles découvertes. Le patrimoine archéologique est désormais intégré à la gestion des forêts domaniales selon deux axes :

3Un troisième axe complétera ce dispositif à moyen terme. En effet, une centaine de sites ont été sélectionnés à l'issue des travaux financés en 2004-2005. Ces derniers font l'objet depuis la fin de l'année d'une évaluation plus poussée dans l'objectif de retenir un certain nombre de gisements considérés comme « majeurs ». Les lauréats bénéficieront ultérieurement de mesures de protection propres aux potentiels de chacun d'entre eux. Une première réflexion en ce sens a été engagée en novembre de cette année avec l'Agence régionale de Haute-Normandie et la Direction territoriale nord-ouest - Île de France de l'ONF.

4Un avenant à la convention ONF-DRAC 2004-2005 est en partie consacré au financement d'une étude documentaire sur les forêts péri-urbaines de l'agglomération rouennaise (forêt Verte, Forêts de Roumare et de La Londe-Rouvray). Il s'agit avant tout d'une recherche de documents iconographiques relatifs à l'évolution du couvert forestier et aux fouilles anciennes, relativement nombreuses dans le massif de la Londe-Rouvray. Ces données seront, en autres, exploitées dans le cadre des activités des futures Maisons des forêts de l'Agglo de Rouen. La pose de la première pierre de la Maison des forêt de Saint-Étienne-du-Rouvray est prévue pour l'hiver 2006-2007.

5La formation professionnelle interrégionale destinées aux agents de l'ONF s'est tenue, pour la seconde année consécutive, en Picardie (forêt domaniale de Retz, Aisne). Cette formation, initiée en 1999, se déroule désormais sur deux journées. Un rythme nettement plus satisfaisant, tant pour les stagiaires que pour les formateurs !

6Plus largement, la multiplication des initiatives locales et régionales est relayée par le Département recherche de la Direction technique nationale de l'ONF. Un dossier « Forêt et archéologie » dresse un bilan de la situation et de l'orientation de l'Office en la matière dans le n°14, automne 2006, de la revue RenDez-Vous techniques (revue spécialisée destinée aux forestiers).

7LEPERT, Thierry et MESCHBERGER Jean

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Thierry Lepert et Jean Meschberger, « Archéologie et forêts domaniales de Haute-Normandie », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 09 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5425

Haut de page

Responsables d'opération

Thierry Lepert

SRA

Articles du même responsable de fouilles

Jean Meschberger

ONF

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals