Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201473 – SavoieSaint-Michel-de-Maurienne – Tour ...

2014
73 – Savoie

Saint-Michel-de-Maurienne – Tour de Chambarlet

Fouille préventive (2012)
Responsable d’opération : Cécile Randon

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Hadès

Texte intégral

1La commune de Saint-Michel-de-Maurienne se situe dans le département de la Savoie en vallée de la Maurienne, à une douzaine de kilomètres à l’est de Saint-Jean-de-Maurienne et environ 70 km de Chambéry.

2La tour circulaire de Saint-Michel a été établie au nord-est de la ville sur le plateau dit de Chambarlet, dominant le vieux bourg à 730 m d’altitude. Elle est aujourd’hui l’un des rares témoins d’un ensemble beaucoup plus vaste, le château de Saint-Michel, siège de la châtellenie comtale de Maurienne à l’extrême fin du xiiie s.

3Dans une perspective de restauration de la tour et de sécurisation de ses abords immédiats, un programme de travaux a été entrepris par la commune, propriétaire du site. Ces projets de restauration nécessitaient par conséquent une intervention archéologique, afin de sauvegarder les informations indispensables à la compréhension du site.

4L’intérêt de ce site réside avant tout dans son homogénéité. En effet, la tour a été très peu remaniée au cours des siècles. Son étude a permis de caractériser l’architecture générale d’origine de l’édifice et d’identifier ses différentes phases de construction successives, mais également de poser les premiers jalons d’une typologie des tours rondes en Savoie. En effet, la Conservation du Patrimoine de Savoie a engagé un projet de typologie générale de ce type d’édifice dans le département.

5Les faibles remaniements de cette tour circulaire en font un témoin représentatif d’une période et d’un contexte historique importants, celui de l’expansion des comtes de Savoie. L’étude quasi exhaustive des élévations concernées par les travaux de restauration a permis d’apporter des réponses aux problématiques de départ, notamment sur les différents remaniements de la tour ou ses méthodes de construction. Malheureusement, l’absence de résultat des analyses dendro-chronologiques n’a pas permis d’apporter de datation scientifique précise et fiable. Néanmoins, l’analyse comparative de différents édifices de la Savoie, Haute-Savoie et Pays de Vaud a permis de renseigner la période d’édification de la tour, placée dans la seconde moitié du xiiie s., voire au cours des trente dernières années de ce siècle. Il semblerait qu’une fourchette chronologique puisse être envisagée entre les années 1260 et la fin du siècle, conjuguant différentes caractéristiques des classifications des tours établies par L. Blondel et D. de Raemy. La tour était exclusivement défensive, et ne contient dans ce sens aucun caractère d’habitation. Néanmoins, au vu de ses ouvertures de tirs, sa fonction devait être davantage ostentatoire. Cette hypothèse reste toutefois tributaire des caractéristiques des éléments constituant autrefois le couronnement, malheureusement disparus.

6En l’absence d’éléments marqueurs, les différentes phases de remaniements proposés restent larges volontairement et sujettes à caution, allant du xive au xvie s. puis du xvie au xviie s. Ces aménagements sont peu importants et restent très ponctuels. Ils semblent, d’une manière générale, liés à l’entretien de la tour ainsi qu’à la création d’accès.

7La situation de la tour, dans le contexte typologique et topographique du château de Saint-Michel-de-Maurienne, reste à éclaircir. Afin de préciser l’emprise probable du château, de tenter de mieux comprendre la place de la tour circulaire dans cet ensemble ainsi que les relations des divers bâtiments dans et avec l’enceinte, la réalisation de relevés topographiques est aujourd’hui incon­tournable. Ces structures encore présentes sont envahies par la végétation et disparaissent progressivement au rythme du temps.

8D’autre part, si celle-ci n’était pas attendue dans le cadre de la présente opération, une véritable étude documentaire et archivistique serait à entreprendre afin d’acquérir d’autres informations concernant la châtellenie, la mestralie et la seigneurie de Saint-Michel,

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Cécile Randon, « Saint-Michel-de-Maurienne – Tour de Chambarlet » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 28 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/56751

Haut de page

Auteur

Cécile Randon

Hadès

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Cécile Randon

Hadès

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search