Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201474 – Haute-SavoieCruseilles, Présilly – Mont Salèv...

2014
74 – Haute-Savoie

Cruseilles, Présilly – Mont Salève, Les Convers, La Béroudaz

Fouille programmée (2014)
Responsable d’opération : Sébastien Perret

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université de Fribourg

Texte intégral

1Sur le Salève, de nombreux vestiges témoignent d’une activité sidérurgique médiévale de faible à moyenne importance. On distingue deux phases d’exploitations, datables des ve-vie s. et des xie-xiiie s., qui se différencient tant par l’assemblage des scories que par l’organisation spatiale. La petite zone de la Béroudaz et des Convers, située sur la partie méridionale du relief, concentre de nombreux sites d’extraction du fer appartenant aux différentes périodes et fournit des conditions particulièrement bien adaptées à l’étude de cette métallurgie. Notre projet vise à comprendre les filiations et les évolutions technologiques, mais aussi l’économie de la production du fer du Salève à l’échelle de cette aire géographique restreinte.

2Au cours d’une première campagne de prospection axée sur l’inventaire et la cartographie de cette zone, en 2013, un sondage implanté dans le site de production no 1, datable de la seconde phase, a permis d’en évaluer le potentiel stratigraphique. Pour la première fois sur le Salève, un bas fourneau a alors pu être mis au jour (BFl). Les coupes de l’amas de scories révélaient une stratigraphie complexe, et des aménagements à la base du sondage suggéraient la présence de structures plus anciennes partiellement conservées. Cette opération nous a également permis d’échantillonner du minerai et des scories dans le but de reconstituer le fonctionnement du bas-fourneau et les rendements.

3La campagne de fouille de cette année avait pour objectif de mieux comprendre la chronologie, mais aussi l’organisation spatiale de ce site. Nous avons étendu la surface de fouille, qui atteint maintenant une trentaine de mètres carrés. Cela a permis de dégager l’aire de travail autour du bas-fourneau, et d’en terminer la fouille. Avec son faible diamètre interne (25 x 35 cm), il s’agit d’une structure plutôt atypique, mais dont certaines caractéristiques s’apparentent à celles d’un type de bas fourneau à tirage naturel connu dans le jura central suisse (Eschenlohr 2001, 2011).

4La poursuite d’une tranchée dans l’amas de scories a permis de mettre au jour les restes très abîmés d’un bas fourneau plus ancien, à la base de la séquence (BF2). En raison de sa mauvaise conservation, une reconstitution est exclue, mais les rares éléments dont nous disposons semblent incompatibles avec l’architecture du bas fourneau BFl, témoignant peut-être d’une évolution ou d’une rupture technologique.

5Des analyses archéométallurgiques ont été effectuées sur une quarantaine d’échantillons métallurgiques. Les premiers résultats disponibles indiquent qu’on a utilisé un minerai de bonne qualité (goethite riche en fer) et que ces bas fourneaux avaient un très bon rendement. Sur le même site, on trouve deux types de scories, qui se distinguent notamment par leur taux de fer et de silice. Le faciès plus pauvre en fer a une matrice vitreuse caractéristique, qui traduit une extraction plus complète du fer. Il est vraisemblable que les deux types de scories se forment lors d’une même opération, mais, au niveau de la zone d’étude, dans des proportions variables, témoignant d’un processus plus ou moins efficace.

6La fouille nous a également permis de récolter du matériel céramique et lithique, qui complètent les séries existantes. Le silex est attribuable au mésolithique. La céramique, quant à elle, forme un lot homogène qui date de la fin du ier au iiie s., sans lien avec le travail du fer.

7Concernant la gestion des ressources boisées, une étude qualitative préliminaire a été effectuée sur les charbons de bois. Elle souligne le bon potentiel des sites de notre zone pour une approche dendro-anthracologique. On note en particulier l’usage d’un charbon de gros calibre, plutôt étonnant pour une si petite chambre de combustion.

Haut de page

Bibliographie

Perret S. 2014 : Chronique des découvertes archéologiques 2013 : Cruseilles et Presilly, Revue Savoisienne, 153, p. 308-314.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Perret, « Cruseilles, Présilly – Mont Salève, Les Convers, La Béroudaz » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 19 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/56881

Haut de page

Auteur

Sébastien Perret

Université de Fribourg

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Sébastien Perret

Université de Fribourg

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search