Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201474 – Haute-SavoieAnnecy – Église Saint-Maurice

2014
74 – Haute-Savoie

Annecy – Église Saint-Maurice

Prospection thématique (2014)
Responsable d’opération : Amélie Roger

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université Lumière Lyon 2

Texte intégral

1Saint-Maurice d’Annecy est actuellement l’objet d’une importante campagne de restauration, tant intérieure qu’extérieure. Classée au titre des monuments historiques en 1956, l’église de l’ancien couvent de dominicains du xve s. tient une place de premier plan dans le patrimoine historique de la ville. Il s’agit en effet du plus ancien bâtiment religieux encore en élévation à Annecy. Très dégradée, notamment à cause des infiltrations d’eau depuis le canal sur lequel elle est bâtie, mais également suite au séisme ayant touché la région en 1996, Saint-Maurice nécessitait des travaux d’ampleur. Après de nombreux reports, ces derniers ont finalement débuté courant 2014. Le décaissage du chœur a mis au jour les fondations de plusieurs structures : jubé et caveaux médiévaux, autel et barrière liturgique du xixes. Avec l’accord de l’architecte et du SRA Rhône-Alpes, il a été décidé de geler temporairement les travaux de restauration du chœur le temps d’enregistrer ces données.

2Les structures mises au jour pendant l’opération de l’été 2014 attestent de la présence d’un jubé à Saint-Maurice. Toutefois, certains éléments ont posé quelques questionnements, en particulier le grand retour du massif de fondations accolé au gouttereau nord. N’ayant pu à proprement parler fouiller la structure, nous ne pouvons qu’avancer l’hypothèse selon laquelle il s’agirait d’une partie des fondations de l’autel du Rosaire, attesté par les textes à cet emplacement (Mercier 1973). D’autre part, la présence d’un élément de décor plaqué contre le massif sud nous laisse penser que cette structure devait être visible et placerait le niveau de circulation à l’époque du jubé environ 30 cm sous le niveau de sol actuel de la nef. Enfin, au nord comme au sud, deux petits socles pourraient correspondre à des fondations de piliers ou de colonnes constitutifs du jubé. Ainsi, la confrontation des éléments mis au jour et des sources nous permet d’avancer l’hypothèse de l’existence à Saint-Maurice d’un jubé de type structurel similaire à celui de la Chaise-Dieu ou de Brou. Il s’agirait donc d’un jubé assez large (environ 3,50 m) à trois travées : deux chapelles latérales et un couloir de circulation central communiquant avec le chœur. Sans doute les chapelles étaient-elles voûtées d’ogives, mais cela demeure supposition. Sa largeur laisserait également penser qu’il supportait une plate-forme. Celle-ci devait en tous les cas être assez grande pour, en 1554, accueillir l’orgue de l’église jusqu’à la Révolution (ADHS, E446, fo 56).

3La présence d’un massif de fondation à l’aplomb du cul-de-lampe de la première retombée d’ogive du chœur au nord pouvait laisser penser que ces dernières étaient prévues dès la construction de l’église, mais jamais réalisées. Cette hypothèse n’est plus recevable dès lors que l’on observe le massif symétrique au sud. Effectivement, celui-ci ne laisse pas uniquement voir des fondations, mais également les premiers centimètres d’une base finement taillée. Dès lors, on peut affirmer que les ogives du chœur, à l’instar de celles de la nef, retombaient bien jusqu’au niveau de circulation. Cependant, à Saint-Maurice, il faut attendre 1491, près de soixante-dix ans après la fondation du couvent, pour que les travaux de voûtement commencent, commandés par un notable de la ville (Annesci, 1954). Ces voûtes, avec leurs retombées jusqu’au niveau de circulation, n’ont pu être réalisées du moins dans la première travée du chœur qu’à un moment où le jubé n’existait pas. Or, comme nous venons de le voir, un orgue est installé sur ce dernier en 1554. Nous pouvons donc proposer une datation et conclure que le jubé de Saint-Maurice daterait de la première moitié du xvie s.

4Enfin, dans la partie la plus orientale du chœur, d’importantes structures de fondations ont été mises au jour. Il s’agit, à l’est, des fondations de l’ensemble « autel » du xixe s., et à l’ouest, des fondations de la barrière liturgique de la même époque. Suite à notre semaine d’opération, les maçons ont procédé au démontage des fondations des structures du xixe s. Les remplois repérés ont ainsi été déchaussés et déposés au dépôt archéologique du département. Il s’agit d’une quinzaine d’éléments lapidaires de tailles diverses dont au moins quatre présentent une sculpture très fine. L’iconographie de l’un des blocs pourrait être rapprochée du thème du Jugement Dernier.

Fig. 1 – Fondations du jubé xve et de l’autel xixe s.

Fig. 1 – Fondations du jubé xve et de l’autel xixe s.

Cliché : A. Roger (université Lumière Lyon 2).

Fig. 2 – Remploi sculpté

Fig. 2 – Remploi sculpté

Cliché : A. Roger (université Lumière Lyon 2).

Haut de page

Bibliographie

Albert N. 1902 : Souvenirs archéologiques : Saint-Dominique aujourd’hui Saint-Maurice, Académie Salésienne, p. 147-155.

Annesci, Société des Amis du Vieil Annecy, no 2, 1954.

Baud H. 1958 : Diocèse de Genève Annecy, Beauchesne éditeur, Paris.

Beriou N., Morenzoni F. 2008 : Prédication et liturgie au Moyen Âge, Brepols.

Carcel A. 2011 : L’église Saint-Maurice d’Annecy, 2011 (non publié).

Grodecki L. 1992 : Architecture gothique, Paris, Gallimard Electa.

Guichonnet P. 1987 : Histoire d’Annecy, Privas.

Letonnelier G. 1901 : Annecy aux xve et xvie s., Annecy.

Louis R. 1910 : La Savoie dominicaine, L’Année dominicaine, 10, p. 635.

Montagnes B. 1977 : Architecture dominicaine en Provence, Éditions du CNRS, Paris.

Mortier A. 1903 : Histoire des maîtres généraux des maîtres des frères Prêcheurs, Paris, p. 576.

Onde H. 1944 : Le lac d’Annecy et le Thiou (étude hydrologique), Revue de géographie alpine, 3, tome 32.

Oursel R. 1861 : Saint-Maurice d’Annecy, Lyon, 1967. Revue Savoisienne, 1861 (A1).

Volti P. 2003 : Les couvents des ordres mendiants et leur environnement à la fin du Moyen Âge, CNRS Éditions, Paris.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Fondations du jubé xve et de l’autel xixe s.
Crédits Cliché : A. Roger (université Lumière Lyon 2).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/57081/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Titre Fig. 2 – Remploi sculpté
Crédits Cliché : A. Roger (université Lumière Lyon 2).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/57081/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Amélie Roger, « Annecy – Église Saint-Maurice » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 28 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/57081

Haut de page

Auteur

Amélie Roger

Université Lumière Lyon 2

Haut de page

Responsable d’opération

Amélie Roger

Université Lumière Lyon 2

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search