Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201401 – AinSaint-Jean-le-Vieux – La Colombiè...

2014
01 – Ain

Saint-Jean-le-Vieux – La Colombières, Au Molard (tranche 1)

Fouille préventive (2014)
Responsable d’opération : Julia Patouret

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Archeodunum SAS

Texte intégral

1L’opération de fouille préventive effectuée sur la commune de Saint-Jean-le-Vieux a concerné pour la première tranche une surface d’environ 2,8 ha, dans le cadre d’une extension de carrière de granulats. Le site s’insère dans la plaine alluviale de l’Ain, sur un ensemble de paléoterrasses incisé par plusieurs paléochenaux dont certains sont occasionnellement réactivés, notamment lors d’épisodes pluvieux intenses.

2Le décapage mécanique a permis de mettre en évidence environ un millier d’anomalies creusées dans l’encaissant de galets, sur deux zones distinctes (fig. 1, zone 1 à l’ouest et zone 2 à l’est). La fouille manuelle et mécanisée a permis d’éliminer environ un tiers de ces anomalies qui ne correspondaient pas à des aménagements archéologiques. Une des difficultés du site réside dans le fait que l’aspect des structures en plan ne présume pas d’une nature anthropique.

Fig. 1 – Plan général du site

Fig. 1 – Plan général du site

DAO : J. Patouret (Archeodunum).

3La phase d’occupation la plus dense concerne la fin de la Protohistoire et le début de l’Antiquité (entre le ier s. av. J.-C. et le ier s. apr. J.-C.) , avec la présence d’un ensemble viaire composé de deux fossés bordiers parallèles et d’un niveau de circulation central (fig. 2). D’orientation est-ouest et principalement reconnue en zone 1, la voie semble avoir été aménagée avec plusieurs niveaux de recharge, dont les plus hauts ont été tronqués par les labours modernes mais qui subsistent par endroits. Les fossés présentent plusieurs phases de comblement, avec des indices de curage. Le mobilier associé au niveau de circulation et au remplissage des fossés (céramique, verre, objets métalliques) renvoie à la fin de l’âge du Fer et au tout début de la période gallo-romaine ; sa rareté est notable. Deux dépôts potentiellement funéraires étaient localisés à proximité de la voie, leur mauvais état de conservation ayant laissé apparaître des dépôts charbonneux associés à des fragments osseux et une scorie métallique. Lors de la phase de diagnostic, l’unique fossé repéré sur les deux constituant la voie semble bifurquer vers le sud-est, dans le périmètre de la tranche conditionnelle (Reynaud 2013).

Fig. 2 – Vue de la voie vers l’ouest

Fig. 2 – Vue de la voie vers l’ouest

Cliché : J. Patouret (Archeodunum).

4Une dizaine de structures sur poteaux au moins ont été mises en évidence sur l’ensemble du site, dont un bâtiment de plan carré d’environ 15 m de côté. L’alignement régulier des trous de poteaux, la similarité de leurs diamètres et comblements semblent indiquer une construction bien organisée. Localisé au sud-ouest de la voie, ce bâtiment est recoupé par un fossé rectiligne peu profond d’orientation nord-est – sud-ouest, qui pourrait prolonger une anomalie linéaire déjà repérée lors de la fouille effectuée en 2008 sur la parcelle adjacente au nord de l’emprise actuelle (Frascone 2010). Les rares fragments de céramique, de verre et de silex collectés dans les remplissages de ces structures renvoient eux aussi à la fin de la période protohistorique. Les relations stratigraphiques avec la voie ne sont pas nettes pour l’instant, mais une contemporanéité partielle n’est pas à exclure.

5Les autres négatifs de poteaux répertoriés sur le site s’organisent parfois en ensembles cohérents, et quelques cas particuliers présentent des profondeurs surprenantes (2,80 m pour le plus important) malheureusement sans dépôt mobilier permettant une datation relative. Un nombre intéressant de structures comprenait toutefois des restes charbonneux, qui ont été prélevés pour analyses et/ou datations au radiocarbone ultérieures. Les vestiges attendus de la période néolithique sont a priori extrêmement rares sur cette tranche de fouille.

6La zone 2 présente une densité importante de fosses allongées dont le remplissage noirâtre s’apparente à une décomposition de restes organiques, présentant parfois des couches sédimentaires de coloration orange à violacée et qui sembleraient correspondre à des phases de combustion ou de décomposition de végétaux. Aucun mobilier associé ne permet de statuer sur la période de leur mise en place, mais, au vu de leur récurrence et de leurs caractéristiques, on pourrait supposer que ces structures s’apparentent à des fosses de plantation, peut-être en lien avec la suite de l’occupation rurale de type « ferme gauloise » perçue lors de la fouille de 2008, plus au nord.

7Les occupations repérées sur le site sont donc de nature variée, avec des vestiges principalement rattachables au début de la romanisation de la région. Il est intéressant de noter l’absence de bâtiments pour la période néolithique, ainsi que la présence d’une voie de circulation et d’un ensemble d’aménagements probablement entre le ier s. av. J.-C. et le ier s. apr. J.-C. L’ensemble de cette structuration spatiale est probablement à rattacher à un maillage territorial d’échelle plus importante.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général du site
Crédits DAO : J. Patouret (Archeodunum).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/57715/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 161k
Titre Fig. 2 – Vue de la voie vers l’ouest
Crédits Cliché : J. Patouret (Archeodunum).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/57715/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 980k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julia Patouret, « Saint-Jean-le-Vieux – La Colombières, Au Molard (tranche 1) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 25 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/57715

Haut de page

Auteur

Julia Patouret

Archeodunum

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Julia Patouret

Archeodunum

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search