Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201374 – Haute-SavoieTaninges – Chartreuse de Mélan

2013
74 – Haute-Savoie

Taninges – Chartreuse de Mélan

Prospection thématique (2013)
Responsable d’opération : Mathilde Duriez

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université Lumière Lyon II

Texte intégral

1La chartreuse Notre-Dame de Mélan se situe dans l’actuelle commune de Taninges dans la région historique du Faucigny, au nord-est du département de la Haute-Savoie. Elle est l’un des monuments majeurs de la vallée du Giffre et fait partie de la catégorie la moins bien connue des implantations cartusiennes. Sa durée de vie a été longue, depuis sa fondation, en 1285, jusqu’à la Révolution Française.

2Le site de la chartreuse de Mélan se compose aujourd’hui de la façon suivante. Une portion de l’enceinte monastique est conservée. À l’intérieur de son périmètre se trouve l’église de l’ancienne chartreuse, à laquelle sont accolées, au niveau du chevet, deux chapelles latérales et, à l’ouest, un cloître. La plus grande partie des bâtiments conventuels a disparu. Seuls subsistent un bâtiment d’accueil, connu sous le nom de « la ferme de Mélan », et d’autres bâtiments, éloignés d’environ 500 m de l’église, et appelés « petit Mélan ».

3La chartreuse de Mélan, entre depuis 2014, dans le cadre d’une thèse en archéologie médiévale dirigée par Anne Baud (université Lumière Lyon 2). Il s’agit d’étudier et de comparer plusieurs chartreuses féminines françaises et belges, afin de comprendre le lien entre clôture monastique, liturgie et organisation spatiale des monastères féminins cartusiens. En accord avec le conseil départemental de la Haute-Savoie, propriétaire du site, une opération d’archéologie du bâti a été lancée sur les élévations de l’église Notre-Dame de Mélan et les chapelles latérales de cette dernière.

4Les objectifs de cette étude étaient multiples. Il s’agissait, dans un premier temps, de définir les phases de construction, de destruction et de reprises visibles au sein des maçonneries de l’église, afin de créer une chronologie relative des faits de construction. Dans un second temps, il s’agissait aussi de comprendre le chantier de construction et d’établir des liens entre architectures, liturgie, place des moniales dans le monastère et influence des Coutumes cartusiennes.

5L’étude des maçonneries de l’église et des chapelles latérales a permis de définir plusieurs temps de construction et de remaniement, mais a surtout révélé la présence de bâtiments aujourd’hui disparus venant s’accoler à l’église.

Fig. 1 – Vue générale de la chartreuse Notre-Dame de Mélan

Fig. 1 – Vue générale de la chartreuse Notre-Dame de Mélan

Cliché : M. Duriez (université Lumière Lyon II).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue générale de la chartreuse Notre-Dame de Mélan
Crédits Cliché : M. Duriez (université Lumière Lyon II).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/58516/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 858k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mathilde Duriez, « Taninges – Chartreuse de Mélan » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 18 février 2021, consulté le 21 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/58516

Haut de page

Auteur

Mathilde Duriez

Université Lumière Lyon II, UMR 5138

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Mathilde Duriez

Université Lumière Lyon II, UMR 5138

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search