Navigation – Plan du site
2007

Clermont-Ferrand – Site du musée Bargoin

Responsable(s) des opérations : Marco Nunes
Notice rédigée par : Marco Nunes

Entrées d’index

Chronologique :

Empire romain, Temps Modernes

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 109

Date de l'opération : 2007 (SD)

1La création de nouvelles réserves pour la conservation des ex-voto de la « source des Roches » de Chamalières a nécessité la réalisation d’une tranchée dans le « jardin » du musée (à l’est du bâtiment) permettant l’alimentation électrique et technique des machines (climatiseurs, humidificateurs, etc.). Profonde de 0,70 m et large d’1 m en moyenne, la tranchée a été réalisée sur toute la longueur du bâtiment, à 3 m du mur est du musée.

2Le seul vestige observé lors de cette surveillance archéologique (sondage), qui s’est déroulée du 11 au 25 mai 2007, est une structure maçonnée (mur) large de 0,75 m et haute de 0,60 m, orientée est-ouest et localisée en face de la porte est du musée. Le mur, par ses caractéristiques techniques, ne semble pas pouvoir être rapproché des structures qui avaient été mises au jour dans le musée en 1902 et 1965 (voir documentation conservée au musée Bargoin). L’existence de murs ou autres éléments maçonnés, orientés est-ouest également, observés dans cette zone (musée et bibliothèque) mérite tout de même une attention particulière.

3À l’est de cette structure et de la tranchée, un sondage a été réalisé (1,60 m x 1,20 m) permettant de suivre la progression du mur et de constater que ce dernier a été détruit à une époque indéterminée. Il semble néanmoins marquer une bifurcation vers le sud. Il a été impossible de confirmer s’il s’agissait de l’angle d’un mur. Le sondage a été réalisé sur une profondeur de 0,50 m-0,60 m, sans atteindre le niveau de fondation. À l’inverse, celui-ci a pu être constaté pour le mur de la tranchée à 0,80 m de profondeur.

4D’un point de vue stratigraphique, deux niveaux de remblais ont été observés. Le matériel archéologique confirme ce point, avec un mobilier datable de l’époque gallo-romaine à la période moderne. L’absence de mobilier dans le mur ou sur le niveau de fondation ne permet pas de proposer une datation pour cette structure maçonnée.

5Nunes Marco

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Marco Nunes, « Clermont-Ferrand – Site du musée Bargoin », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 10 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5858

Haut de page

Responsable d'opération

Marco Nunes

MUS

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals