Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes200626 – DrômeChâteauneuf-du-Rhône – La Labre

2006
26 – Drôme

Châteauneuf-du-Rhône – La Labre

Fouille préventive (2006)
Responsable d’opération : Emmanuel Ferber

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Ferber E. 2008 : Châteauneuf-du-Rhône (Drôme, Rhône-Alpes) La Labre, rapport final d’opération, novembre 2006, Bron, Inrap, 3 vol.

Texte intégral

1Lors de la réalisation d’une campagne de sondages demandée en prévision de l’implantation d’un lotissement, une nécropole a été mise en évidence. Le SRA a demandé la fouille d’une partie de la parcelle, sur une emprise de 5 000 m2.

2Quelques rares structures (deux empierrements, une fosse) subsistent d’une première occupation des lieux au Bronze final.

3La fouille a mis au jour 130 sépultures, dont 62 sépultures et douze fosses contenant des animaux ont pu être fouillées. Le site est utilisé du iie s. au ve s., voire au début du vie s. Un alignement de crémations datées des ii-iiie s. apr. J.-C., placées sur l’extrémité orientale du site, matérialise le début de cette occupation. Le chemin actuel de la Labre est orienté suivant le cadastre B d’Orange et diviserait une centurie en deux parties égales. Il est donc pensable que cette nécropole se serait installée au nord d’une voie antique. Elle se développe aux ive-ve s. en s’étendant vers l’ouest, et disparaît probablement dès le vie s.

4La nécropole de la Labre est un exemple typique d’espace funéraire du Bas-Empire, où se côtoie une grande diversité de genres, dans une uniformité de style. De nombreux type de tombes se croisent au ive s. : des sépultures avec coffrage de tuile à section rectangulaire, les coffrages composites de section rectangulaire, des amphores, des cercueils et des fosses à couvercle. Certains modèles perdurent, comme les fosses à couvercle, d’autres disparaissent, au profit des coffrages de section triangulaire (en tuiles ou composites). Si les types de tombes sont classiques, dans le détail, il n’existe pas deux coffres identiques.

5Une sépulture tardive, contemporaine des coffres en bâtière, possède un coffrage unique, avec des parois faites de carreaux de terre cuite, et qui est recouverte de plaques hémicylindriques de même matière.

6Quelques dépôts funéraires ont été observés, et montrent, là encore, la variété des possibilités pour cette période : dépôts de vases ébréchés, dépôts de vases brisés, avant d’être placés dans la tombe, dépôts de chaussures ou encore dépôts de monnaie sur les deux yeux du défunt.

7La présence d’un cénotaphe et d’un four à pain permet de mettre en évidence des pratiques funéraires particulières, comme les repas funéraires ou l’importance de la conservation du souvenir du défunt. L’inhumation d’un chien, si sa datation était confirmée par l’analyse 14C, pourrait aussi faire partie des usages connus, mais rares, rencontrés à Châteauneuf-du-Rhône. Des linceuls, dont un avec manches, sont parfois utilisés pour envelopper la dépouille. Comme dans d’autres nécropoles de cette période, on constate à la Labre une absence de bébés, et, de façon plus générale, un déficit de jeunes enfants. Certaines particularités semblent apparaître : la plupart des dépôts attestés d’objets ont été faits à des hommes ; par contre, les coussins céphaliques sont plutôt réservés aux femmes.

8Dans la moyenne vallée du Rhône, les fouilles de nécropoles du Bas-Empire sont encore peu nombreuses, et les données recueillies à la Labre montrent un panel des rites funéraires pratiqués à cette époque. La situation géographique du lieu fait de la nécropole de Châteauneuf-du-Rhône un jalon entre les sites lyonnais et les sites proprement méditerranéens.

Fig. 1 – Plan typochronologique des sépultures

Fig. 1 – Plan typochronologique des sépultures

DAO : P. Rigaud et équipe de fouille (Inrap).

Fig. 2 – Sépultures aux coffrages singuliers

Fig. 2 – Sépultures aux coffrages singuliers

Cliché : équipe de fouille (Inrap).

Haut de page

Bibliographie

Cordier F. 2005 : Châteauneuf-du-Rhône (Drôme, Rhône-Alpes) La Labre, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan typochronologique des sépultures
Crédits DAO : P. Rigaud et équipe de fouille (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/59279/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 435k
Titre Fig. 2 – Sépultures aux coffrages singuliers
Crédits Cliché : équipe de fouille (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/59279/img-2.JPG
Fichier image/jpeg, 960k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Emmanuel Ferber, « Châteauneuf-du-Rhône – La Labre » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 22 février 2021, consulté le 24 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/59279

Haut de page

Auteur

Emmanuel Ferber

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Emmanuel Ferber

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search