Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes200626 – DrômeChâteauneuf-du-Rhône – Le clos du...

2006
26 – Drôme

Châteauneuf-du-Rhône – Le clos du Palais II

Opération préventive de diagnostic (2006)
Responsable d’opération : Anne-Claude Remy

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Rémy A.-C. 2006 : Châteauneuf-du-Rhône (Drôme, Rhône-Alpes) Le clos du Palais II, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1L’évaluation du projet du clos du Palais II, effectuée en juillet 2006 à Châteauneuf-du-Rhône, a livré de nombreux indices archéologiques. Une surface de 1973,25 m2 (7 % de la superficie totale) a été sondée, sur un projet de constructions de 28 425 m2. 43 sondages et tranchées d’une superficie de 28 à 125 m2 ont été réalisés, en fonction des voiries et des lots constructibles. 113 indices ou structures mis au jour ont permis de préciser la nature des occupations. Deux périodes sont distinguées grâce au mobilier céramique : l’Antiquité tardive et le bas Moyen Âge (xe-xiiie s.). Seuls 26 indices sur 113 sont datés précisément. Pour cause d’absence de mobilier, les 87 restants ne l’ont pas été. En revanche, certains vestiges, essentiellement les aménagements agraires, ont pu être attribués à la période gallo-romaine par position stratigraphique.

2Les vestiges rencontrés concernent surtout la période antique, et, plus précisément, l’Antiquité tardive. Ils sont situés au sud-ouest du projet d’aménagement. Il s’agit d’un habitat rural, matérialisé par la présence de nombreux murs, orientés nord-sud, est-ouest et nord-ouest/sud-est, associés à des sols contenant de nombreux fragments de céramiques, de verre, de monnaies, d’objets métalliques et de faune. La présence de quelques fragments de creusets et de nodules de verre fondu attesterait de l’existence d’un secteur artisanal. D’autres indices, comme les drains, fossés, fosses circulaires et quadrangulaires, permettent plutôt d’attribuer cette occupation à l’agriculture. Le même type de vestiges a été découvert lors d’un diagnostic effectué en 2004, au nord du clos du Palais II (Bleu 2005). Ils furent alors interprétés comme des fosses de plantation et des fossés d’irrigations. L’implantation rigoureuse, l’orientation systématique, et les mesures identiques des fosses circulaires, et surtout quadrangulaires (au nombre de 39), corroboreraient cette première hypothèse.

3L’occupation médiévale, datée par la céramique des xe-xiiie s., est plus succincte, et concerne uniquement un mur de délimitation de parcelle, orienté nord-sud, localisé au centre du projet de constructions, et une mare, assainie au Moyen Âge par l’apport conséquent de remblais et de galets.

Haut de page

Bibliographie

Bleu S. 2005 : Châteauneuf-du-Rhône (Drôme, Rhône-Alpes) Le Grand Palais, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne-Claude Remy, « Châteauneuf-du-Rhône – Le clos du Palais II » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 22 février 2021, consulté le 01 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/59359

Haut de page

Auteur

Anne-Claude Remy

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Anne-Claude Remy

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search