Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes200626 – DrômeMalataverne – Grotte Mandrin

2006
26 – Drôme

Malataverne – Grotte Mandrin

Fouille programmée (2006)
Responsable d’opération : Ludovic Slimak

Notes de la rédaction

Slimak L. 2006 : Installations de la fin du Paléolithique moyen de la Grotte Mandrin, Malataverne, (Drôme), rapport de fouille programmée annuelle.

Texte intégral

1Ce programme archéologique fait suite au travail développé précédemment sous la direction d’Yves Giraud. La reprise de cette opération sous la direction de Ludovic Slimak s’est structurée suivant des problématiques et une équipe renouvelées. L’accent a été porté sur les modalités de remplissage de la séquence archéologique par l’élaboration de prélèvements micromorphologiques (C. Mallol) et d’un premier diagnostic géomorphologique des niveaux sédimentaires (J.-L. Guendon). Ces analyses s’inscrivent dans le cadre de l’évaluation du caractère anthropique d’une large structure circulaire mise en évidence dans le niveau E en cours de fouille.

2Les diagnostics sédimentaires et archéologiques s’appuient parallèlement sur une extension de la zone fouillée dans la partie nord de la cavité. Cette extension était nécessaire à la mise en place d’une grande coupe transversale.

3Les analyses micropaléontologiques, désormais exhaustives, ont été élaborées par tamisage à l’eau à l’aide d’une maille d’un quart de millimètre. Cette méthode a permis de mettre en évidence la présence d’Ichtyofaune (truites-Salmo trutta), non reconnue jusqu’alors.

4Archéologiquement, on notera, parmi les points forts de l’opération 2006, la mise au jour de fragments crâniens d’hominidés carbonisés provenant du dernier niveau Paléolithique moyen. Ces éléments ont été confiés pour analyse à l’équipe d’O. Dutour. Du point de vue des données paléontologiques, on notera la mise en évidence sur le terrain de traces de découpe sur léporidés (lapin/lièvre). Il faut souligner, parmi les principaux résultats de cette opération, la découverte d’industrie osseuse dans le niveau E, découverte qui vient renforcer notre compréhension de cette industrie de transition Paléolithique moyen/supérieur. Enfin, l’extension de la fouille en zone nord de la cavité permet de mettre en évidence l’extension de la zone empierrée et l’hypothèse d’un aménagement anthropique de l’espace. Cette structuration évidente constitue ainsi une des rares occurrences reconnues jusqu’alors en Eurasie au Paléolithique moyen.

5Ces données s’appuient sur la mise en place d’une équipe scientifique largement renouvelée et sur une nouvelle articulation des problématiques et questionnements centrés sur cette opération.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ludovic Slimak, « Malataverne – Grotte Mandrin » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 22 février 2021, consulté le 17 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/59418

Haut de page

Auteur

Ludovic Slimak

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Ludovic Slimak

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search