Navigation – Plan du site
2007

Ambert, Dore-L'Église, Marsac-en-Livradois et Saint-Just-de-Baffie

Responsable(s) des opérations : Franck Fassion
Notice rédigée par : Franck Fassion

Entrées d’index

Géographique :

Auvergne, Puy-de-Dôme (63), Ambert

Nature des opérations :

Prospection inventaire (PI)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 141

Date de l'opération : 2007 (PI)

1Cette campagne de prospection-inventaire diachronique s’intègre dans un master 2 d’archéologie à l’université Blaise-Pascal sous la direction de Frédéric Trément. Cette campagne a pour but de donner une image plus précise du peuplement de la plaine d’Ambert et des contreforts des massifs du Livradois-Forez par la découverte de nouveaux vestiges archéologiques et d’enrichir le corpusde données existantes par un géoréférencement précis des entités. Ces campagnes se sont déroulées de juin à octobre 2007. L’écartement maximum est de 10 m. Le ramassage des artefacts présents en surface est représentatif à 10 % des tessons présents qui ont été prélevés dans un contexte hors site et intégral sur site. Mon attention s’est portée principalement sur deux secteurs.

2Le premier secteur est sur la commune de Saint-Just, sur la partie sommitale de cet éperon qui, selon les auteurs de deux sondages en 1977 et 1978, serait le lieu d’un oppidum. Cette opération s’est déroulée dans des conditions défavorables, car la végétation est essentiellement constituée de prairie à une altitude comprise entre 820 m et 862 m. Bien que cette campagne n’ait pas permis de dégager des restes de remparts et de portes, de nombreux tessons ont été découverts sur le versant nord en direction du village actuel, confirmant une datation du site du Ier  s. avant notre ère au IIe  s. après. Les autres versants n’ont révélé aucun indice de présence humaine, hormis un petit bâtiment romain où ont été découvertes des tegulae au sud-est.

3Le second secteur est situé sur les communes d’Arlanc et de Dore-l’Église où de nombreux vestiges néolithiques et gallo-romains ont été découverts au milieu des années 1980. Les conditions de prospections se sont révélées une nouvelle fois difficiles par la dominance de la prairie sur les terres labourées. Il m’a été également permis de suivre les travaux forestiers, dont les arrachages des souches d’arbres. Cependant, les parcelles prospectées n’ont pas permis de retrouver de vestiges, mais néanmoins un bruit de fond d’occupation gallo-romaine a été enregistré.

4Fassion Franck

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Franck Fassion, « Ambert, Dore-L'Église, Marsac-en-Livradois et Saint-Just-de-Baffie », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 09 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/5989

Haut de page

Responsable d'opération

Franck Fassion

BEN

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals