Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes200642 – LoireSaint-Chamond – Rue de Paradis

2006
42 – Loire

Saint-Chamond – Rue de Paradis

Opération préventive de diagnostic (2006)
Responsable d’opération : Catherine Coquidé

Entrées d’index

Année de l'opération :

2006

Numéro d’opération :

229187

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Coquidé C. 2006 : Saint-Chamond (Loire, Rhône-Alpes) rue de Paradis, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1Un diagnostic archéologique sur l’emprise d’un lotissement a permis de confirmer le passage de l’aqueduc antique du Gier au niveau de la boucle contournant l’extrémité du vallon. L’étude stratigraphique révèle, en revanche, qu’au moins une partie de cette section, enfouie à près de deux mètres de profondeur, était aérienne il y a 2000 ans. En effet, le fond du canal a été partiellement reconnu, sur l’extrémité sud-ouest de la parcelle, arasé au niveau de la cunette au sommet de la fondation, alors qu’un niveau de démolition antique reprenant divers éléments de construction se développe en contrebas sur plusieurs dizaines de centimètres. Des briques d’arasés, presque intactes, inorganisées, mais posées à plat à la base de ce remblai, semblent indiquer la présence d’un niveau de circulation. La mise au jour de blocs issus d’un parement réticulé confirme l’hypothèse d’un passage aérien, qu’il soit sur mur ou sur une ou plusieurs arches. Une comparaison des altimétries montre, en revanche, que le canal se situe en limite de sondage vers le sud-est.

2Aucun autre vestige, aménagement du canal, structure contemporaine ou tranchée supérieure, n’a été repéré. Aucun indice de datation concernant la construction ou le démantèlement de l’ouvrage n’a été mis en évidence. Le mobilier céramique reste inexistant. Seuls deux petits fragments érodés de tegulae sont à noter. Le colmatage par une épaisse colluvion limoneuse témoigne d’une évolution notable de la topographie depuis la période antique.

Fig. 1 – Tracé des quatre aqueducs de Lugdunum

Fig. 1 – Tracé des quatre aqueducs de Lugdunum

Source : Burdy 1999 (modifié).

Fig. 2 – Coupe nord/sud du versant

Fig. 2 – Coupe nord/sud du versant

DAO : G. Macabéo (Inrap).

Fig. 3 – Détail du sondage 2

Fig. 3 – Détail du sondage 2

Cliché et DAO : équipe de fouille et A.-C. Mauger (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Tracé des quatre aqueducs de Lugdunum
Crédits Source : Burdy 1999 (modifié).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/60129/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 887k
Titre Fig. 2 – Coupe nord/sud du versant
Crédits DAO : G. Macabéo (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/60129/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 282k
Titre Fig. 3 – Détail du sondage 2
Crédits Cliché et DAO : équipe de fouille et A.-C. Mauger (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/60129/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 562k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Catherine Coquidé, « Saint-Chamond – Rue de Paradis » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 22 février 2021, consulté le 31 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/60129

Haut de page

Auteur

Catherine Coquidé

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Catherine Coquidé

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search