Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201601 – AinSaint-Vulbas – Pipa, Parc industr...

2016
01 – Ain

Saint-Vulbas – Pipa, Parc industriel de la plaine de l’Ain (tranche 7, lot 6)

Opération préventive de diagnostic (2016)
Responsable d’opération : Michel Goy

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Goy M. 2016 : Saint-Vulbas (Ain, Auvergne-Rhône-Alpes) Parc industriel de la Plaine de l’Ain, Pipa, tranche 7, lot 6, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1Le diagnostic du lot 6 situé sur la commune de Saint-Vulbas occupe 22,4 ha de terrains agricoles ceinturés au nord par le lot 1 (Mac Carthy 2015), à l’est par le lot 9 (Mazuy 2015) et au sud par le lot 0 (Coquidé 2015). L’extension programmée du Parc industriel de la plaine de l’Ain a fait l’objet, depuis 2011, d’une attention toute particulière du SRA, entraînant la conduite systématique de diagnostics archéologiques sur l’ensemble du projet, en l’occurrence sur le dernier tiers restant à commercialiser, soit 258 ha, répartis en dix lots distincts non mitoyens et dispersés.

2Les résultats enregistrés depuis cette date montrent sur le secteur de Saint-Vulbas une occupation continue depuis le Néolithique et l’âge du Bronze (Bronze final IIIb) jusqu’à la période moderne. La période romaine demeure la mieux documentée, par la découverte de grands réseaux fossoyés, ce qui soulève l’hypothèse d’une cadastration précoce de la plaine et de la rive droite du Rhône autour de l’agglomération de Saint-Vulbas dès l’époque augustéenne. Par ailleurs, des habitats, une voirie gallo-romaine et des zones funéraires en bordure de la voie antique ont été mis en évidence. La période médiévale peut être évoquée à travers la découverte d’habitats de l’an Mil dans le village, de l’église paroissiale, du prieuré de Marcilleux et de maisons fortes à la fin du xiie s.

Les réseaux de fossés

356 fossés ont été mis au jour, et plus de la moitié ont fait l’objet d’une coupe, d’un relevé ou d’une photographie. Les tronçons fossoyés observés dans l’emprise du lot 6 suivent trois orientations : nord-sud, est-ouest et nord-ouest – sud-est. Des tracés perpendiculaires nord-sud et est-ouest ont pu être restitués, ce qui permet peut-être de délimiter un grand enclos au nord.

4En l’absence de mobilier caractéristique, ces fossés n’ont pu être datés, mais l’orientation et la régularité des tracés orientent vers l’Antiquité. Un fossé orienté est-ouest nous ramène à une limite parcellaire connue par le cadastre napoléonien de 1825, perpendiculaire à un fossé parcellaire probablement antique.

5Les contours d’un petit enclos grossièrement circulaire ont été repérés à proximité de l’avenue Guy-de-la-Verpillière. Une clôture en bois, partiellement carbonisée, a été retrouvée au-dessus d’un fossé appartenant probablement à un enclos antique.

L’occupation antique du Haut-Empire

6Au sud du lot 6, une occupation antique a été caractérisée par une surface rectangulaire de tegulae disposées horizontalement (édifice ?) associée à un épandage de mobilier, à des fosses et des trous de poteaux. Autour de l’habitat, un réseau fossoyé dessine des limites d’enclos rectangulaires et une voirie. Les fosses restent localisées aux environs de l’habitat antique ; plusieurs ont été testées sans fournir d’éléments chronologiques. Des trous de poteaux, probablement antiques (en l’absence de mobilier), s’organisent en périphérie des fossés. Trois fosses de drainage ont été retrouvées à l’est près de l’allée de Curebourse. Autour de l’habitat, un réseau fossoyé dense, en lien avec l’habitat antique, a été perçu.

Fig. 1 – Localisation du diagnostic sur fond cadastral IGN au 1/25000

Fig. 1 – Localisation du diagnostic sur fond cadastral IGN au 1/25000

DAO : V. Vachon (Inrap).

Fig. 2 – Sondage 250 et structure d’occupation antique (US 44)

Fig. 2 – Sondage 250 et structure d’occupation antique (US 44)

Cliché : équipe de fouille, M. Goy, F. Vaireaux (Inrap).

Fig. 3 – Instrumentum métallique du lot 6

Fig. 3 – Instrumentum métallique du lot 6

Clichés et DAO : S. Bigot (Inrap).

Haut de page

Bibliographie

Coquidé C. 2015 : Saint-Vulbas (Ain, Rhône-Alpes) Parc industriel de la Plaine de l’Ain, Pipa, lot 0, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Coquidé C. 2016 : Saint-Vulbas (Ain, Auvergne-Rhône-Alpes) Parc industriel de la Plaine de l’Ain, Pipa, lot 0, addendum (résultats des 14C), rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Mazuy D. 2016 : Saint-Vulbas (Ain, Auvergne-Rhône-Alpes) Parc industriel de la Plaine de l’Ain, Pipa, lot 9, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Localisation du diagnostic sur fond cadastral IGN au 1/25000
Crédits DAO : V. Vachon (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61028/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M
Titre Fig. 2 – Sondage 250 et structure d’occupation antique (US 44)
Crédits Cliché : équipe de fouille, M. Goy, F. Vaireaux (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61028/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 194k
Titre Fig. 3 – Instrumentum métallique du lot 6
Crédits Clichés et DAO : S. Bigot (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61028/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 393k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel Goy, « Saint-Vulbas – Pipa, Parc industriel de la plaine de l’Ain (tranche 7, lot 6) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 22 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/61028

Haut de page

Auteur

Michel Goy

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Michel Goy

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search