Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes2016Projets collectifs de rechercheRéseau de lithothèques en Auvergn...

2016
Projets collectifs de recherche

Réseau de lithothèques en Auvergne-Rhône-Alpes

Projet collectif de recherche (2016)
Responsable d’opération : Paul Fernandes

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Paléotime

Fernandes P. 2017 : Projet collectif de recherche, rapport d’activité 2016, réseau de lithothèques en Auvergne-Rhône-Alpes, 2 vol.

Texte intégral

1Le PCR « Réseau de lithothèques en Auvergne-Rhône-Alpes » s’inscrit dans une perspective de recherche sur les méthodes de caractérisation des matières premières, les modes d’exploitation des ressources minérales et la territorialité des groupes humains préhistoriques à l’échelle nationale. Cette démarche fédératrice constitue un des principaux enjeux des problématiques actuelles concernant les sociétés préhistoriques. Dans ce contexte, la caractérisation des ressources fixes, et notamment des roches siliceuses, revêt un intérêt particulier en ce qu’elle permet de dessiner des espaces parcourus et, couplée à la technologie lithique, d’identifier des modes de transport des artefacts. Ces réalités renseignent sur les formes sociales et les régimes de mobilité des groupes humains, permettant de matérialiser des processus d’interaction qui mettent parfois en jeu des entités culturelles perçues comme distinctes.

2Cette année, les activités du PCR ont été financées par le ministère de la Culture et de la Communication, les Conseils généraux de l’Ain, de la Savoie, de l’Isère et la Sarl Paléotime. Grâce à ces financements et au travail des membres, les résultats scientifiques débouchent sur une amélioration significative, au niveau régional et suprarégional, pour plusieurs axes déjà bien avancés ou nouveaux :

  • axe 1 : inventaire et développement de l’outil lithothèque : prospection des gîtes à silex dans le Lyonnais ; exploitation du quartz dans les Alpes ; origine des silex de Corse ;
  • axe 2 : actualisation de la caractérisation des principaux type marqueurs : nouvelle méthode de caractérisation des silex fondée sur leur interaction avec l’environnement ; mise en ligne de bibliographies thématiques comme support à la caractérisation ;
  • axe 3 : développement des qualités d’un SIG des formations à silex : contrôle méthodologique de la numérisation de contours des formations à silex à l’aide d’un SIG ;
  • axe 4 : évaluations lithologiques menées sur les mobiliers archéologiques de sites en cours de fouilles : Le Rond-du-Barry (Polignac, Haute-Loire) et le Cuze-de-Neussargues (Sainte-Anastasie, Cantal), en partenariat avec l’opération de fouille programmée dirigée par A. Lafarge et V. Delvigne et l’aide à la préparation à la publication (APP) dirigée par M. Langlais ;
  • axe 5 : valorisation et diffusion des résultats : organisation d’une école thématique CNRS « Nouvelle méthode de caractérisation des silex et silcrètes fondée sur leurs interactions avec l’environnement » ; enseignement dans le cadre du Master PPA de l’université de Nice Sophia Antipolis.

3Ces différents axes, qui concernent à la fois le patrimoine, la recherche, le développement et la formation, témoignent du dynamisme de l’activité et mettent l’accent sur la nécessité de maintenir cette synergie. Les atouts de ce projet fédérateur reposent sur une équipe interdisciplinaire et un outil dynamique de communication et d’intégration des données à l’échelle suprarégionale. Ce PCR n’est plus le seul moteur pour avancer vers une structure nationale consacrée à l’inventaire et la diagnose des géoressources. Il est désormais étroitement lié aux autres programmes en place (en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Centre Val-de-Loire), tant par les acteurs qui le constituent que par les questionnements qu’il soulève. Chaque rapport présente désormais un état des recherches régional, mais également un état des recherches des démarches analytiques en cours et des principaux résultats obtenus dans les autres régions. Cette synergie permet d’entrevoir la possibilité de construire un projet de recherche collectif harmonisé à l’échelle nationale et fondé sur un maillage de PCR régionaux indépendants et interconnectés.

4La portée heuristique de cette démarche est incontestable ; la caractérisation des géomatières participe, grâce à cette structure interrégionale, à une approche holiste des sociétés préhistoriques, dans une double optique paléthnologique et paléoécologique qui fait la spécificité de « l’école française ».

Fig. 1 – Exemples de cristaux automorphes issus de filons de l’Oisans, la base est laiteuse

Fig. 1 – Exemples de cristaux automorphes issus de filons de l’Oisans, la base est laiteuse

Échelle : en cm.

Cliché : É. Thirault.

Fig. 2 – Mont-de-Lans (38) le Trou de la Fée 1, une des grandes galeries taillées au feu de l’Oisans, intégralement conservée sur 8 m de longueur

Fig. 2 – Mont-de-Lans (38) le Trou de la Fée 1, une des grandes galeries taillées au feu de l’Oisans, intégralement conservée sur 8 m de longueur

Fig. 3 – Huez (38) : éclats thermiques collectés en 2008, qui témoignent de la taille au feu

Fig. 3 – Huez (38) : éclats thermiques collectés en 2008, qui témoignent de la taille au feu

Cliché : P. Rostan.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Exemples de cristaux automorphes issus de filons de l’Oisans, la base est laiteuse
Légende Échelle : en cm.
Crédits Cliché : É. Thirault.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61096/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 369k
Titre Fig. 2 – Mont-de-Lans (38) le Trou de la Fée 1, une des grandes galeries taillées au feu de l’Oisans, intégralement conservée sur 8 m de longueur
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61096/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 391k
Titre Fig. 3 – Huez (38) : éclats thermiques collectés en 2008, qui témoignent de la taille au feu
Crédits Cliché : P. Rostan.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61096/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 280k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Paul Fernandes, « Réseau de lithothèques en Auvergne-Rhône-Alpes » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 23 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/61096

Haut de page

Auteur

Paul Fernandes

Paléotime

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Paul Fernandes

Paléotime

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search