Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes199101 – AinNantua – Église Saint-Michel

1991
01 – Ain

Nantua – Église Saint-Michel

Fouille préventive d’urgence (1991)
Responsable d’opération : Georges Vicherd
Notice rédigée avec Patrick Chopelain et Frédéric Pont

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Ministère de la Culture

Chopelain P. avec la collab. de Pont F., Vicherd G. 1992 : Fouilles dans l’ancienne abbatiale Saint-Pierre-de-Nantua (Ain).

Texte intégral

1Des fouilles, limitées dans le temps et l’espace, ont été effectuées dans l’ancienne abbatiale Saint-Pierre de Nantua, aujourd’hui église paroissiale Saint-Michel, à l’occasion de travaux de consolidation d’un des piliers de la croisée du transept. Elles ont permis la mise en évidence d’une abside antérieure à l’édifice roman et l’individualisation de deux groupes de sépultures.

2L’abside, reconnue sur quelques mètres de longueur dans la travée orientale de la nef actuelle et du collatéral sud, est conservée en élévation sur près d’un mètre. Le diamètre n’a pu en être estimé avec précision. Elle est doublée à l’intérieur d’un banc maçonné, d’environ 60 cm de hauteur et 55 cm de profondeur, qui n’a été reconnu que dans sa partie axiale, et présente un intrados enduit. Le sol de cet édifice est une couche de mortier de tuileau, recouvrant des dallettes calcaires. Une couche de démolition a livré en abondance des fragments d’enduit peint, de nombreux éléments d’arc et voûtement en tuf, peints eux aussi, ainsi que des éléments de vitraux de couleur verte et bleue. Le sol de l’abside est à un niveau nettement inférieur (environ 1 m) au terrain extérieur à l’ouest. La datation proposée est l’époque carolingienne.

3Un groupe de tombes en pleine terre, avec éléments d’entourage de pierres, sans mobilier, pourrait être contemporain de l’abside préromane. L’une de ces tombes est coupée par la fondation d’un pilier roman.

4Un deuxième groupe, d’époque Renaissance et moderne, correspond à des tombes en cercueil, qui ont livré quelques menus objets (crucifix de métal, épingles...).

Fig. 1 – Coupe longitudinale de l’église, avec les structures archéologiques repérées

Fig. 1 – Coupe longitudinale de l’église, avec les structures archéologiques repérées

Architecte en chef des monuments historiques ; DAO : équipe de fouille.

Fig. 2 – Sépultures 4, 12 et 13

Fig. 2 – Sépultures 4, 12 et 13

DAO : équipe de fouille.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Coupe longitudinale de l’église, avec les structures archéologiques repérées
Crédits Architecte en chef des monuments historiques ; DAO : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61509/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 411k
Titre Fig. 2 – Sépultures 4, 12 et 13
Crédits DAO : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61509/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 717k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Georges Vicherd, Patrick Chopelain et Frédéric Pont, « Nantua – Église Saint-Michel » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 20 mars 2021, consulté le 04 juillet 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/61509

Haut de page

Auteurs

Georges Vicherd

Drac Rhône-Alpes (service régional de l’archéologie)

Articles du même auteur

Patrick Chopelain

Articles du même auteur

Frédéric Pont

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Georges Vicherd

Drac Rhône-Alpes (service régional de l’archéologie)

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search