Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes199107 – ArdècheLablachère – Laveyrune

1991
07 – Ardèche

Lablachère – Laveyrune

Fouille préventive d’urgence (1991)
Responsable d’opération : Joëlle Dupraz

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Ministère de la Culture

Texte intégral

Carte archéologique des communes de Joyeuse et de Lablachère

1Le territoire des deux communes de Joyeuse et de Lablachère présente une occupation du sol diachronique relativement dense. Le site de Drôme-Laveyrune, occupé sans interruption de la Préhistoire, avec la découverte de grattoirs en silex, au haut Moyen Âge avec une nécropole mérovingienne, est particulièrement important à l’époque antique. Le site sera abandonné au Moyen Âge au profit de l’actuel village de Joyeuse.

Un mausolée

2108 blocs de calcaire provenant de la carrière de Gondive (commune de Lablachère) ont été répertoriés sur une distance de 200 m. On note une concentration particulière de ceux-ci sur la parcelle 593. Les plus gros ont été précipités dans un aven comblé avec des déblais de carrière (fig. 1). Les plus petits sont en réemploi dans les murs de terrasse qui encadrent au sud et au nord l’amas de blocs. L’un des blocs appartenant à une frise, comporte les mêmes moulures qu’une inscription dédiée à Marcus Jallius Bassus consul, prêteur et légat impérial de la province de Pannonie Inférieure, trouvée en 1782 au château de la Saumée. De cette inscription, brisée en deux fragments, il n’en reste qu’une partie, l’autre morceau, aujourd’hui perdu, ne nous étant connu que par des publications anciennes.

Fig.1 – L’aven comblé par les blocs

Fig.1 – L’aven comblé par les blocs

Cliché : E. Penot.

3Daté du iie s., le plan du mausolée, du fait de l’étude des blocs, pourrait être celui d’un petit temple carré abritant une urne cinéraire.

4Quant à la localisation de ce monument, on pense aujourd’hui qu’il pourrait être à l’emplacement de « la tour », noyau de maçonnerie encore visible à mi-chemin entre l’habitat et l’accumulation des blocs (fig. 2).

Fig. 2 – La tour, localisation probable du mausolée

Fig. 2 – La tour, localisation probable du mausolée

Cliché : E. Penot.

Un habitat

5Suite à des opérations de prospection, ainsi qu’à un chantier de sauvetage sur la parcelle C 614, plusieurs structures maçonnées ainsi qu’un riche matériel archéologique nous permettent d’avancer aujourd’hui l’hypothèse d’un habitat relativement étendu. De plus, la fouille de la parcelle C 614 a révélé la présence d’une structure d’exploitation agricole. L’hypothèse d’une huilerie est aujourd’hui avancée. En effet, la proximité de deux maies de basaltes, la présence de blocs de mortier de tuileau ainsi que la présence d’un radier important pourraient être des éléments significatifs d’un pressoir.

Une nécropole mérovingienne

6En 1958, suite à un défonçage sur la parcelle 592, une série de tombelles (près de 70) furent mises au jour. Orientées est-ouest, elles marquent ici l’ère chrétienne. Les tombelles, petits coffres abritant les réinhumations, sont constituées de lauzes de calcaire et de petits moellons de grès.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig.1 – L’aven comblé par les blocs
Crédits Cliché : E. Penot.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61703/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Titre Fig. 2 – La tour, localisation probable du mausolée
Crédits Cliché : E. Penot.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61703/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Joëlle Dupraz, « Lablachère – Laveyrune » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 20 mars 2021, consulté le 25 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/61703

Haut de page

Auteur

Joëlle Dupraz

Ministère de la Culture

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Joëlle Dupraz

Ministère de la Culture

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search