Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes199107 – ArdècheRosières – Dolmen de Rémène III

1991
07 – Ardèche

Rosières – Dolmen de Rémène III

Fouille préventive d’urgence (1991)
Responsable d’opération : Elyane Cornic

Notes de la rédaction

Cornic É. 1991 : Le dolmen de Remène III à Rosières : rapport de fouilles de sauvetage urgent.

Texte intégral

1Le dolmen de Rémène III, situé dans la commune de Rosières, a fait l’objet d’une fouille de sauvetage urgent en 1991, motivée par une récente fouille clandestine.

Architecture

2C’est un dolmen de type simple, sans table de couverture. Il était inclus dans un tumulus dont une partie a disparu de nos jours. Il ne reste de ce dolmen que les deux dalles latérales adossées à un muret de pierres. Une dalle incluse dans la construction du mur pourrait être la dalle de chevet déplacée d’environ 2 m. Au cours de la fouille aucun élément ne permettait de déduire l’emplacement exact de cette dalle. Mais il est possible de penser que l’emplacement de la dalle se trouve du côté du muret. Le dolmen serait alors orienté nord-ouest - sud-est.

3La dalle latérale (droite ?) mesure 2,9 m de long. Malgré une fissure qui la partage en deux, cette dalle est bien conservée. À l’issue de la fouille, nous découvrirons qu’elle est posée horizontalement sur le substratum, calée par des pierres plates placées sous la tranche là où elle n’est pas en contact avec le sol.

4La dalle latérale (gauche ?) inclinée sur la chambre sépulcrale présente un grand enlèvement récent d’un mètre de long sur les trois quarts de la hauteur. Les fragments reposent sur les vestiges du tumulus. La base de la dalle est en place.

5Les dalles latérales sont en calcaire à passées grumeleuses. Le substrat est en calcaire plus fin. Il se délite en plaquettes.

Particularités

6À l’issue de la fouille, nous avons découvert deux cuvettes creusées dans le substrat : une à l’ouest, l’autre à l’est. Celle située à l’est est un simple surcreusement de 28 à 45 cm de côté sur 18 à 20 cm de profondeur semble récente, les angles sont assez vifs. A priori, elle ne peut être dissociée d’une fouille clandestine. La cuvette située à l’ouest est très ancienne. Elle occupe toute la largeur du dolmen. Les berges en gradins ont des angles très érodés.

7L’emplacement des premières inhumations est situé plus bas que la base des dalles latérales, 32 cm au-dessous.

Vestiges recueillis

8Tout le dolmen a été fouillé à l’exception de 15 cm le long des parois. Cela semble être une fouille très ancienne. Le sédiment a eu le temps de bien se tasser, les racines d’un cade qui pousse à côté sont grosses et bien en place.

9Tous les vestiges osseux humains ne sont que de petits fragments. Ils ont tous une position anarchique. Les dents sont très fragmentées et très mal conservées. Il est évident que leur état est dû à une manipulation peu minutieuse. Nous avons recueilli au total 327 dents, dont 144 dents monoradiculées, 37 molaires, 24 dents déciduales, 22 germes dentaires. Nous remarquons une perle d’émail sur une racine de molaire et, sur des monoradiculées, des traces d’abrasion particulières, dues à l’utilisation de la dent en tant qu’outil.

10Les vestiges du squelette sont très fragmentés. Ils sont souvent difficilement ou peu sûrement identifiables. Des traces de contact cuprique sont observés sur deux phalanges du carpe.

11Très peu d’objets de parure ont été exhumés : seules deux perles annulaires en stéatite, une perle tonnelet en calcaire 1, une perle et une demi perle en calcite ambrée de forme triangulaire à perforation proche de la base du triangle.

12Jusqu’à ce jour nous n’avions pas découvert de perle triangulaire en calcite ambrée, si communes pourtant dans les dolmens du Gard, et dans les sépultures de Rémène fouillées par nos soins.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Elyane Cornic, « Rosières – Dolmen de Rémène III » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 20 mars 2021, consulté le 27 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/61748

Haut de page

Responsable d’opération

Elyane Cornic

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search