Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes199107 – ArdècheVallon-Pont-d’Arc – Abri du Colom...

1991
07 – Ardèche

Vallon-Pont-d’Arc – Abri du Colombier II

Fouille programmée (1991)
Responsable d’opération : Gérard Onoratini

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : CNRS

Onoratini G. 1991 : Rapport de fouilles programmées, campagne 1991, l’abri du Colombier, Vallon-Pont-d’Arc - Labastide-de-Virac (Ardèche).

Texte intégral

1Le gisement du Colombier, situé en rive droite de l’Ardèche, à 4 km en aval du Pont-d’Arc, comprend une longue grotte supérieure bien connue pour ses gravures et un petit abri situé en contre-bas en partie fouillé par A. Héritier de 1955 à 1960 dont une première synthèse parut en 1967. Des travaux conduits de 1972 à 1976 par Pierre Ayroles permirent la mise en évidence de six niveaux aziliens et d’un magnifique panneau gravé au fond de la cavité. En 1990, à la demande du Directeur des Antiquités J. Combier, s’est effectué un sauvetage urgent traduit par un complément d’information très important pour la séquence inférieure révélant quatre niveaux magdaléniens dont un contenant un fragment de paroi gravé. C’est en 1991 qu’une campagne de fouilles programmées fut engagée.

2L’industrie lithique du premier niveau d’occupation (C17) se caractérise par un assemblage très riche en lamelles à dos, dans lequel dominent largement les burins. Il s’inscrit parfaitement dans le groupe Magdalénien supérieur du sud de la France (daté ici de 14 180 +- 360 BP et 13 280 +-110 BP). Le deuxième niveau d’occupation (C 16) comporte un outillage semblable dans lequel les lamelles à dos constituent ici encore le groupe majoritaire. Ce complexe est attribuable au Magdalénien supérieur et date de 14 660 +- 660 BP. La fouille de l’éboulis cryoclastique (C 15B) conduit à la découverte d’une écaille de gélifraction portant une gravure détachée pendant le Würm II, tombée dans la cavité, et interstratifiée entre C 16 et C 15A. L’animal figuré est un bouquetin mâle gravé dans le plus pur style IV de l’époque magdalénienne. L’industrie lithique (C 15A) découverte à la partie supérieure de cet éboulis est encore comparable aux niveaux précédents. Les lamelles à dos atteignent ici leur maximum, avec un ensemble de pièces à bord fortement denticulé caractéristiques. Cet outillage Magdalénien supérieur daté de 11 460 +-310 BP (Gif-8717) est proche de celui décrit dans la grotte supérieure. L’industrie du niveau magdalénien le plus récent (C 13) encore de grand module présente pour la première fois un rapport grattoirs/burins positif et une forte diminution des lamelles à dos alors qu’apparaissent les pointes aziliennes. Il s’agit d’une industrie de transition Magdalénien terminal ou Proto-Azilien datée de 12 150 +- 240 BP.

3La découverte en stratigraphie du bouquetin gravé de l’abri du Colombier est un élément capital pour la connaissance de la civilisation magdalénienne et l’art pariétal associé des gorges de l’Ardèche. Alors que, sur le plan typologique, l’outillage lithique et osseux des couches 16 et 17 se rattache sans ambiguïté à un Magdalénien supérieur, les datations, la stratigraphie et la faune montrent que l’exécution des gravures de l’habitat du Colombier se place au XIVe ou XIIIe millénaire BP (Pré-Bölling ou Bölling), époque durant laquelle s’épanouit ailleurs le Magdalénien moyen.

4Cet art, pourtant d’un style très évolué et qui évoquait notamment pour les gravures profondes de la grotte celles du gisement de Teyjat, est un peu plus ancien que ce que l’on supposait. Il faut donc distinguer cette phase pariétale de celle plus tardive que l’on connaissait avec les œuvres mobilières (Magdalénien terminal) de la grotte des Deux Avens datées du XIIe millénaire. Durant le Dryas II, l’altération cryoclastique a entraîné en moins de deux millénaires la quasi destruction de l’ornementation pariétale de l’abri (couche 15B), et, ce, avant la reprise d’occupation du site à la fin du Dryas II (vers le XIIe millénaire). Dès cette période, on observe un début de mutation du Magdalénien (couche 13) qui commence à accuser des caractères d’azilianisation, montrant, si besoin est, la filiation de ces deux cultures et annonçant la constitution du groupe azilien que l’on va retrouver dans la séquence holocène. Dès la couche 11, va se développer ce groupe qui occupera sporadiquement à plusieurs reprises l’abri, et dont l’épanouissement se fera dès le XIe millénaire, durant l’interstade d’Alleröd.

Fig. 1 – Plan général de la cavité. En grisé, les secteurs fouillés en 1991

Fig. 1 – Plan général de la cavité. En grisé, les secteurs fouillés en 1991

Dessin : équipe de fouille.

Fig. 2 – Écaille pariétale gravée provenant de l’éboulis cryoclastique 15B

Fig. 2 – Écaille pariétale gravée provenant de l’éboulis cryoclastique 15B

Dessin : équipe de fouille.

Fig. 3 – Écaille pariétale gravée provenant de l’éboulis cryoclastique C

Fig. 3 – Écaille pariétale gravée provenant de l’éboulis cryoclastique C

Dessin : équipe de fouille.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général de la cavité. En grisé, les secteurs fouillés en 1991
Crédits Dessin : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61953/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 350k
Titre Fig. 2 – Écaille pariétale gravée provenant de l’éboulis cryoclastique 15B
Crédits Dessin : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61953/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 642k
Titre Fig. 3 – Écaille pariétale gravée provenant de l’éboulis cryoclastique C
Crédits Dessin : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/61953/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 704k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gérard Onoratini, « Vallon-Pont-d’Arc – Abri du Colombier II » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 20 mars 2021, consulté le 25 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/61953

Haut de page

Responsable d’opération

Gérard Onoratini

CNRS

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search