Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes200673 – SavoieApproche du contexte paléoenviron...

2006
73 – Savoie

Approche du contexte paléoenvironnemental des habitats néolithiques, dans la partie médiane de la Tarentaise

Prospection thématique (2006)
Responsable d’opération : Pierre-Jérôme Rey
Notice rédigée avec Jacqueline Argant

Notes de la rédaction

Rey P.-J. 2007 : Approche du contexte paléoenvironnemental des habitats néolithiques dans la partie médiane de la Tarentaise (Savoie), analyses polliniques en tourbières, rapport 2006-2007.

Texte intégral

1Dans une région jusqu’alors très mal documentée, les connaissances sur l’occupation néolithique de la Tarentaise ont été précisées depuis 1999 par des campagnes de sondages. Les résultats les plus importants sont la mise en évidence sous la limite supérieure de l’étage collinéen, à Aime et à Bozel, de deux séquences stratifiées du Néolithique moyen et d’un site campaniforme à Bellentre. Ces trois sites de fond de vallée se rapprochent par leur caractère défensif et la proximité d’un axe de circulation.

2Le contexte environnemental de ces trois gisements reste mal connu. À Bozel, des analyses polliniques sur le site archéologique lui-même sont en cours et fournissent des spectres reflétant la végétation des alentours, mais vues à travers le prisme déformant des activités humaines. L’obtention de diagrammes polliniques en milieu naturel au plus près des gisements d’Aime et de Bozel est donc susceptible de combler le manque de documentation actuelle pour les sites des étages montagnard ou collinéen des massifs internes des Alpes du nord françaises.

3Compte tenu du bref bilan établi précédemment, les échantillonnages prévus répondent à un triple objectif :

  • contribuer à la connaissance du contexte paléoenvironnemental par la reconstitution de la végétation holocène. L’échantillonnage de tourbières de moyenne montagne viendra compléter les références disponibles en milieu alpin, Tarentaise en particulier ;
  • dater dans cette zone l’apparition des premières marques d’anthropisation et analyser les fluctuations de l’impact anthropique sur la végétation. Cela doit permettra de mieux cerner la dynamique générale de l’occupation humaine en Tarentaise et de replacer les épisodes de fréquentation des deux sites archéologiques dans un contexte plus général. La signification des hiatus observés pourra être discutée.
  • dater le démarrage et les fluctuation des cultures de céréales ; discuter leurs éventuelles relations avec les macro-restes issus des couches archéologiques.

4On soulignera après bien d’autres, l’extrême fragilité de ces milieux, qui subissent dans les versants des destructions considérables, à l’exemple de la disparition des tourbières de Saint-Marcel et de Macôt Les Ouvertes, sans aucune mesure minimale de sauvegarder des précieuses informations qu’elles renferment. Nos premières recherches montrent qu’il est assez difficile de trouver une tourbière très proche des sites archéologiques étudiés, et suffisamment ancienne.

5Les sites carottés en 2006 restent des altitudes assez importantes. Heureusement, le pollen y est relativement bien conservé. En permettant une approche locale et extra locale de l’environnement végétal passé, leur étude donne une bonne idée de l’impact des activités anthropiques autour de 1 500 m d’altitude. Il est difficile pour l’instant de caler chronologiquement les séquence étudiées. En première estimation, elles semblent se situer plutôt dans le Subatlantique, donc ne pas dépasser l’âge du Fer en ancienneté, mais la fin du Subboréal est également possible. Les informations recueillies ne prendront donc tout leur sens qu’après une série de datations 14C. L’objectif de notre programme qui portait sur le Néolithique n’est donc pas atteint. Pour autant, les résultats obtenus présentent un très grand intérêt pour la compréhension des peuplements protohistoriques de la Tarentaise. On soulignera en particulier le lien proposé entre la mise en place de la séquence des Chapelles et le fonctionnement d’un canal d’irrigation dont l’installation pourrait, en conséquence, remonter à l’âge du Fer. On ne possédait jusqu’à présent aucune donnée archéologique sur l’histoire des canaux d’irrigation en Tarentaise et les plus anciens documents écrits ne remontaient pas avant le milieu du Moyen Âge. Des prospections complémentaires pourraient être envisagées ultérieurement en particulier autour de Bozel et d’Aime, après la datation et l’analyse complète des séquences carottées.

Fig. 1 – Vue de la tourbière du canal des Chapelles

Fig. 1 – Vue de la tourbière du canal des Chapelles

Avec l’emplacement du carottage et le lien avec le système de canaux.

Cliché : équipe de fouille.

Fig. 2 – Vue de la partie inférieure de la carotte de la tourbière du canal des Chapelles

Fig. 2 – Vue de la partie inférieure de la carotte de la tourbière du canal des Chapelles

Cliché : équipe de fouille.

Fig. 3 – Carottages effectués dans trois milieux humides

Fig. 3 – Carottages effectués dans trois milieux humides

Par A. Argant, J. Argant, P.-J. Rey.

DAO : équipe de fouille.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue de la tourbière du canal des Chapelles
Légende Avec l’emplacement du carottage et le lien avec le système de canaux.
Crédits Cliché : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/62954/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre Fig. 2 – Vue de la partie inférieure de la carotte de la tourbière du canal des Chapelles
Crédits Cliché : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/62954/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 626k
Titre Fig. 3 – Carottages effectués dans trois milieux humides
Légende Par A. Argant, J. Argant, P.-J. Rey.
Crédits DAO : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/62954/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 108k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre-Jérôme Rey, Jacqueline Argant, « Approche du contexte paléoenvironnemental des habitats néolithiques, dans la partie médiane de la Tarentaise » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 22 février 2021, consulté le 28 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/62954

Haut de page

Auteurs

Pierre-Jérôme Rey

Articles du même auteur

Jacqueline Argant

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Pierre-Jérôme Rey

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search